A la conquête des villes coloniales du Mexique : D’Oaxaca à San Miguel de Allende

Dans cet article

Ancienne colonie espagnole, le Mexique a su garder ses charmes coloniaux. Dans certaines villes, on retrouve quelques vestiges de la culture des conquistadors, notamment dans son architecture, ses monuments culturels et ses couleurs chaleureuses. Petit retour dans le temps à travers ces cinq jolies villes coloniales du Mexique à découvrir lors de votre prochain séjour.

Villes coloniales du Mexique : Oaxaca

Oaxaca (qui se prononce « Oiraca) est sans aucun doute l’une des plus belles villes coloniales du Mexique. Classée au patrimoine mondial de l’Unesco, cette ville située à peu près au sud-ouest du pays, à 1500 mètres d’altitude, tient à son identité indienne et espagnole. De la colonisation, elle garde de somptueuses demeures à l’architecture colorée, mais aussi des lieux de culte comme la magnifique église de San Domingo à l’aspect baroque et aux pierres gris-vert. Transformée en musée, l’église de San Domingo est l’idéal pour comprendre l’histoire locale et les cultures régionales.
Conseil Mandaley : S’y rendre pendant la fête de la Guelaguetza, fin juillet, ou pendant la fête des morts, le 1er novembre pour s’imprégner des festivités et des traditions.
Où dormir ? A l’hôtel Escondido, un joyau naturel niché entre l’océan Pacifique et la chaîne de montagnes Sierra Madre del Sur. Piscine et bungalows privatifs bien équipés vous feront passer un séjour au Mexique inoubliable, surtout si vous voulez partir sans enfant.
Réserver cet hôtel

Morelia

villes coloniales du mexique moreliaAu sud de l’état de Guanajuato, dans l’état de Michoacán, Morelia est l’une des plus belles villes coloniales du Mexique. Nommée site du Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO, elle vous ouvre les portes de ses églises majestueuses, de couvents aujourd’hui transformés en maisons familiales ou hôtels de charme, des haciendas de l’époque, mais aussi de palais espagnols. Celle qui porta longtemps le nom de Valladolid doit aujourd’hui son nom à Morelos, héros de l’indépendance originaire de la ville. Morelia a cet aspect bohème qu’il fait bon de découvrir à mesure que l’on déambule dans ses ruelles étroites colorées, et que l’on visite ses édifices baroques en pierre rose. A voir absolument : le Palais Clavijero, la cathédrale Saint-Sauveur de Morelia et ses tours de 70 mètres de haut ou encore le Templo de San Diego pour se rendre pleinement compte du passé colonial de Morelia.
Où dormir ? Et si vous optiez pour une ancienne hacienda ? Séjournez au Herencia by Hosting House, un 4 étoiles de charme prenant ses quartiers dans un ancien manoir colonial.
Réserver cet hôtel

Cet hôtel intimiste à Tulum n’est réservé qu’aux adultes

Puebla

villes coloniales du mexique puebla2A deux heures seulement de Mexico, se trouve Puebla, l’une des villes coloniales du Mexique à visiter absolument. Le centre historique, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, est réputé pour son architecture baroque. Puebla fut fondée par les Espagnols et de nombreux descendants y vivent toujours. L’église Santo Domingo est l’un de ces vestiges coloniaux  qui vous transporteront 5 siècles en arrière. Quelques fois, sur le parvis de l’église, des comédiens affublés de costumes d’époque racontent l’histoire coloniale de la ville. Un spectacle qu’il ne faut rater pour rien au monde. Mais pour en savoir plus sur le passé colonial de la ville, nous vous conseillons de prendre un bus pour atterrir à Cholula, un petit village charmant aux façades colorées, situé dans la banlieue de Puebla. Vous aurez ainsi l’occasion d’admirer la belle église « Nuestra Señora de los Remedios » du 16e siècle, construite au sommet de la pyramide Tlachihualtepetl et qui domine le village.
Où dormir ? A la Casa Maria Paz, un hôtel de charme dans une ancienne bâtisse coloniale, un peu à l’écart du centre, parfait pour trouver calme et repos.
Réserver cet hôtel

Guanajuato

découvrir guanajuato ville1A 5 heures de route de Mexico, Guanajuato est une ville unique à visiter absolument quand on voyage au Mexique. Nichée dans une vallée étroite à près de 2 000 mètres d’altitude dans son état du même nom, Guanajuato offre quelques beaux panoramas colorés et constitue l’une des plus belles villes coloniales du Mexique. Connue comme le berceau de l’Indépendance du Mexique, la ville a été classée au patrimoine de l’UNESCO (depuis 1988), ce qui fait qu’elle n’accueille aucun bâtiment moderne et a pu garder ainsi son authenticité et sa douceur de vivre loin du monde des affaires et du tourisme de masse. Son architecture est d’époque et d’aspect colonial. En effet, Guanajuato est considérée comme le cœur colonial du Mexique. Au cours du 16e siècle, Les colons Espagnols s’intéressèrent à la région de très près lorsqu’ils découvrirent que la zone était truffée de mines d’or et d’argent. Ils décidèrent alors de s’y installer pour pouvoir exploiter ces mines. Très vite, la ville a connu un véritable essor et est devenue l’une des villes les plus riches du pays durant le 18e siècle. Pour découvrir Guanajuato, il faut monter au sommet du monument du Pipila, une énorme statue représentant le héros de la ville, Juan José de los Reyes, lequel en 1810 au tout début de la guerre d’indépendance, a lancé l’assaut en brûlant le bâtiment dans lequel s’étaient barricadés les colons espagnols. Aujourd’hui, il domine la ville et offre la meilleure vue sur tout Guanajuato.
Où dormir ? A l’hôtel Edelmira qui vous séduira par son architecture de style colonial, son élégante piscine intérieure et son bain à remous couvert. Chose non négligeable, cet hôtel de luxe se dote d’un toit-terrasse offrant une vue spectaculaire sur la ville.
En savoir plus sur l’hôtel Edelmira.
Réserver cet hôtel

Quand partir au Mexique ? Tous nos conseils, ville par ville

San Miguel de Allende

découvrir guanajuato san miguelPour en savoir plus sur l’histoire coloniale du Mexique, partez à la conquête de San Miguel de Allende. Inscrite au Patrimoine Mondial de  l’UNESCO, cette ville située également dans l’état de Guanajuato, conserve encore l’authenticité de son époque coloniale. Construite en 1542 par les espagnols, San Miguel de Allende brille aujourd’hui par ses édifices baroques, sa fabuleuse Eglise San Antonio et ses maisons aux couleurs pastel. Levez les yeux : Aucun panneau publicitaire ni feu de signalisation ne viennent gâcher la beauté authentique de cette ville au cachet incroyable. La ville étant vallonnée, n’hésitez pas à monter jusqu’au sommet pour bénéficier d’une belle vue d’ensemble.
Où dormir ? Au Dôce 18, bijou architectural et merveille coloniale par excellence. Seulement dix chambres et suites au design remarquable pour une intimité sans pareil, et un rooftop impressionnant avec piscine pour se la couler douce.
Réserver cet hôtel

Shape

Expérience M

Inscrivez vous à notre newsletter et
recevez des inspirations et bons plans voyages

Retour haut de page