Road trip au Liban : Itinéraire du nord au sud

Dans cet article

Son exiguïté entre mer et montagne a bien des vertus. Le Liban, bordé par la Méditerranée et traversé par deux chaînes de montagnes, est un pays qui se parcourt facilement. Là où la plage n’est jamais très loin de la montagne, les routes à franchir afin de découvrir le pays du Cèdre sont restreintes. Se perdre dans les montagnes du Chouf, se prélasser sur la plage de Batroun, se confronter aux ruines de Tyr : tant de merveilles à découvrir en quelques jours. Pour un road trip au Liban réussi, voici un exemple d’itinéraire du nord au sud.

Road trip au Liban : Beyrouth – Bsharre

road-trip-au-liban-bsharre
De Beyrouth, prendre la route des montagnes vers Bsharre, et plus précisément dans la vallée de Qadisha aussi appelée « Vallée Sainte ». Ce lieu chargé de spiritualité, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, réunit les plus anciens monastères chrétiens du Moyen-Orient, notamment le monastère Saint-Antoine, qui apparaît comme greffé à la montagne, en plein milieu de la forêt. On observe le calme et le silence qui nous laisse en état de paix et de béatitude.
Après vingt minutes de randonnée par le biais d’un chemin étroit, la grotte de Qadisha, qui surplombe la vallée, est grandiose dans cette nature sauvage. Plus loin, Notre Dame de Qannoubin, construite dans le creux du rocher, est une église ayant servi de résidence patriarcale maronite. Avant de reprendre la route, on visite le musée de Khalil Gibran, où sont exposées ses toiles ainsi que sa tombe, adossée au musée.

Bsharre – Batroun

ete-au-liban-jammal
De la montagne à la mer, de Bsharre à Batroun, voici l’itinéraire du deuxième jour. En 1 h 15 de route, la forêt des cèdres de Dieu disparaissent au profit de la ville portuaire, autrefois phénicienne. Au bord de mer, on aperçoit le mur phénicien, vestige archéologique, frappé par les vagues de la mer. Batroun est connue pour ses plages de galets et de rochers : le restaurant Jammal vous accueillera pour un déjeuner les pieds dans l’eau avant de piquer une tête dans sa mer turquoise. Puis de Batroun, se diriger vers Byblos, aussi connue sous le nom de Jbeil, pour découvrir le cœur de la cité médiévale du Liban. Il faut se promener dans le souk et ses façades en pierre jaunes pour se rendre compte de la richesse de la cité phénicienne. Les souks comptent les classiques boutiques touristiques, d’accessoires et d’artisanat, des cafés, des restaurants, mais aussi des bars qui témoignent de la vie nocturne libanaise réussie. A faire absolument : le château de Byblos, berceau de la civilisation libanaise. La vue depuis son toit est incroyable.
Où dormir : A Beit al Batroun, littéralement la maison de Batroun. Cette maison d’hôte au Liban surplombe la baie de Batroun et la Méditerranée. A l’intérieur, des meubles soigneusement chinés pendant de longues années ornent les cinq chambres d’hôtes. Dans le jardin, des citronniers, amandiers et oliviers vous font oublier le stress de la ville.

Batroun – Beiteddine

road-trip-au-liban-beiteddine
Direction Beiteddine pour ce troisième jour, où la route vous fait traverser Beyrouth et son port. Littéralement « Maison de la religion », Beiteddine est un petit village à 860 m d’altitude du Chouf, montagne boisée du Mont-Liban, au sud-est du pays. On y admire le Palais de Beiteddine, chef d’œuvre d’architecture libanaise. Une cour, une fontaine, un jardin luxuriant entourent ce Palais des Emirs.  Ensuite, prendre la route pour Chouf et sa réserve naturelle où se concentre une importante forêt de cèdres. La réserve s’étend de Ain Zhalta jusuq’au Barouk et Maaser el Chouf. L’endroit idéal pour une petite excursion et qui vous permet également de partir à la rencontre de villages majoritairement druzes et chrétiens. A titre d’exemple, le village de Deir El-Qamar, à 850 mètres d’altitude, et ses jolies maisons en pierre, ses ruelles escarpées, ses petites églises et sa mosquée du XVe siècle.
Où dormir : A Bouyouti, un vaste domaine à flanc de colline où plusieurs petites maisonnées sont entourées de terrasses et d’arbres. Une grande piscine, une voie pavée et fleurie aux allures de Provence, sont le gage d’un repos mérité après une visite de Beiteddine.

Beiteddine – Tyr

choses-a-faire-au-liban-tortues1
Après avoir admiré la vraie richesse de l’architecture traditionnelle libanaise à Beiteddine, direction le Sud du Pays, à Tyr plus précisément. A 1 h 15 de route, cette ville portuaire également appelée Sour, est une cité antique romaine, qui offre quelques vestiges, notamment une allée de colonnes qui semblent se plonger dans la mer. Tyr se distingue par ses plages au sable doré et à l’eau cristalline. La plage d’Al-Jamal vous permet de nager avec ses nombreuses tortues de mer, qui sillonnent tant bien que mal entre les rochers.
Où dormir : A Dar Alma, maison d’hôte traditionnelle libanaise datant du 19ème siècle. Bâtie au bord de l’eau, Dar Alma offre des chambres avec vue sur la mer de Tyr.

Tyr – Beyrouth

road-trip-au-liban-beyrouth
En repartant pour Beyrouth, passez par Saïda, la troisième plus grande ville du Liban. Elle se compose d’une multitude de vestiges à visiter comme : le Château de la mer, datant des croisades, qui se dresse fièrement à l’épreuve des vagues à l’entrée du port. Ou encore le Château de la terre (Château de Saint-Louis), dont il ne reste que sa muraille, entre les grands immeubles qui se dressent, mais aussi le musée du savon, sans oublier le vieux souk de Saida, où les boutiques de contrefaçon se perdent entre les petits magasins d’artisans.
Retour à Beyrouth afin de découvrir plus en amont la capitale et boucler la boucle de ce road trip au Liban. Ici, les marchands ambulants côtoient les boutiques de luxe, les bâtiments délabrés disparaissent au profit de hauts buildings miroitants.  A la place de l’étoile, en plein centre-ville, la grande mosquée s’impose grâce à son magnifique dôme bleu. A quelques pas seulement, l’église orthodoxe fait face à l’église maronite : bienvenue dans le Beyrouth cosmopolite. Lorsque le soleil se couche sur la capitale, on en profite pour se promener le long de la corniche de Raouché, où, majestueuse, la grotte aux pigeons et son arc rocheux semble sortir de la mer. Le soir venu, la ville se pare de mille couleurs et les nuits libanaises commencent, pour durer jusqu’au petit matin. On pousse la porte du Music Hall, pour un aperçu de la scène musicale orientale et occidentale, avec des live-band venus se produire en direct. Enfin, on termine « la journée » en petit-déjeunant à « Zaatar w Zeit », ouvert 24 h/ 24 et qui vous permet de vous délecter des meilleurs mets libanais.

Road trip au Liban : Indications

• Vous pouvez louer une voiture à l’aéroport, ou encore vous déplacer d’une ville à l’autre en empruntant les bus locaux ainsi que des taxis. Vous serez peut-être moins libre, mais l’expérience sera plus authentique et cela vous permettra d’échanger des adresses, des itinéraires avec le Libanais.

Et pour des activités insolites à faire au Liban

choses-a-faire-au-liban-tortues17 choses à faire au Liban qui sortent de l’ordinaire

Découvrir l’article

Shape
Shape

Envie de partir ?

Découvrez d'autres endroits

Expérience M

Inscrivez vous à notre newsletter et
recevez des inspirations et bons plans voyages

Retour haut de page