Do’s and Don’ts : Quand on part au Mexique

Dans cet article

Le Mexique est un pays plein de ressources et les Mexicains se distinguent par leur hospitalité et leur chaleur qu’on ne connaît nulle part ailleurs. Cela dit il y a quand même moyen de s’attirer des ennuis lors d’un voyage au Mexique.Pour être sûr de passer un moment agréable et sans encombre, nous vous avons préparé un petit guide de choses à faire et à ne pas faire quand on part au Mexique.

Quand on part au Mexique : Do’s

que-faire-au-mexique-cascades

Faire l’effort de parler en espagnol. Bien que le personnel hôtelier et les serveurs sachent habituellement parler l’anglais, il n’est pas exclu que vous rencontriez un Mexicain qui maîtrise très peu ou pas du toute cette langue. A vous de faire l’effort de communiquer en espagnol, quitte à faire quelques erreurs, car les Mexicains aiment qu’on leur parle dans leur langue et vous le rendront bien. Pas besoin d’en faire trop non plus, il ne suffit que d’apprendre quelques mots et phrases clés avant votre départ afin d’être en mesure de vous débrouiller un peu durant votre séjour.

Faire attention aux piments. Au Mexique, nombreux sont les plats traditionnels cuisinés avec du piment et des sauces un peu trop relevées. Les Mexicains sont souvent habitués à manger très épicé, ce qui n’est pas forcément notre cas. Avant de commander un plat au restaurant, n’hésitez pas à demander au serveur de vous informer sur sa teneur en piments. Vous nous remercierez plus tard !

Découvrir les perles cachées du Mexique. Si vous vous demandez que faire au Mexique, nous vous conseillons d’aller à la rencontre d’endroits assez insolites qui font la beauté de ce pays. Les cascades de Tamul, le canyon del Sumidero, l’ascension du pico de Orizaba… le choix est multiple et utile pour voir le Mexique autrement.
Où dormir ? Le Mexique compte pléthore d’établissements hôteliers de luxe. Notre coup de cœur reste néanmoins la Casa Malca. L’histoire veut que cet hôtel de luxe à Tulum, avant d’être transformé, était le lieu d’habitation de Pablo Escobar, ancien baron de la drogue dans les années 80. La Casa Malca a été entièrement restaurée, et rend aujourd’hui hommage à l’art contemporain, en embrassant par la même occasion la nature et le luxe décontracté. Il n’y a qu’à voir les œuvres d’art, dignes d’appartenir à un musée ou une galerie, pour s’en rendre compte.
Réserver cet hôtel

Quand partir au Mexique ? Tous nos conseils, ville par ville

Quand on part au Mexique : Don’ts

dos-and-donts-quand-on-part-au-mexique-taxis

Boire l’eau du robinet. Attention danger ! Si en France l’eau du robinet est potable, ce n’est pas le cas au Mexique. Il est fortement déconseillé d’en boire, même à l’hôtel, au risque de tomber malade. Cette eau n’est utilisée que pour laver les aliments. Au restaurant, pas de carafe d’eau. On apportera systématiquement de l’eau embouteillée que vous devrez payer, contrairement à d’autres pays où les verres d’eau provenant du robinet sont offerts gratuitement. Faites également attention aux glaçons. Sauf dans les établissements de renom, il faut se méfier des cocktails à base de glaçons et de glace pilée. Certains endroits prennent de l’eau du robinet pour les faire.

Se balader torse nu. On vous l’accorde, au Mexique, on y vient pour profiter de ses plages et de son climat tropical. Cependant,  une fois que vous avez quitté la plage, il est important de se revêtir et de ne pas se balader torse nu ou en haut de bikini. Les Mexicains sont assez conservateurs, et s’ils ne vous feront pas de remarque, vous risquez de susciter un malaise et des regards désapprobateurs.

S’énerver. Il faut savoir une chose. Au Mexique, le rythme de vie n’est pas le même qu’à Paris ou  New York. Il faut s’attendre à ce que vous soyez servis mollement ou à ce que les gens marchent lentement. L’important est de prendre sur soi sans s’énerver ni stresser. Hausser le ton ou faire un esclandre en public sont des choses à éviter au risque de s’attirer les foudres des locaux.

Où manger au Mexique : 5 restos à Mexico conseillés par les locaux

Prendre un taxi clandestin. Il y a, au Mexique,  ce qu’on appelle des taxis « libres », moins officiels que ceux autorisés. Ils sont même presque clandestins car non référencés. Il est important de ne pas monter dans n’importe quel taxi et de privilégier des taxis autorisés, plus sécuritaires. L’idéal serait de demander à votre hôtel de vous en appeler un.

Office du tourisme du Mexique

Shape
Shape

Envie de partir ?

Découvrez d'autres endroits

Expérience M

Inscrivez vous à notre newsletter et
recevez des inspirations et bons plans voyages

Retour haut de page