Do’s and Don’ts : Quand on part en Croatie

Dans cet article

Si vous avez mis le cap pour la Croatie cet été, il y a certaines choses à faire et à ne pas faire. Un peu comme dans toutes les villes finalement. Petit guide de savoir vivre avant de plier bagages et s’envoler pour la Croatie.

Do’s :

Accepter une invitation chez l’habitant. En Croatie, comme dans quasiment tous les pays d’Europe de l’Est, il peut arriver que les locaux vous invitent à prendre un verre chez eux. Si une bonne entente s’est installée entre vous et que la confiance règne, acceptez. Ce sera un excellent moyen de rentrer au contact de la culture croate et ils se feront un plaisir de vous indiquer les meilleures choses à faire lors de votre séjour.

Naviguer d’île en île. Avec près de 1200 îles et ses belles plages, il serait dommage de ne s’ en tenir qu’à une partie de la Croatie. Si vous avez le temps, embarquez dans un petit bateau et partez visiter les nombreuses îles de la Croatie. Attention cependant, ne vous lancez pas dans des aventures rocambolesques : il vous sera impossible de faire plusieurs îles à la fois, vous risquez de ne pas apprécier la beauté du paysage et surtout, de vous fatiguer pour rien. Choisissez trois ou deux îles qui vous tiennent à cœur.

Goûter aux plats croates. Les Croates sont fières de leur gastronomie et pour cause : nourrie d’influences italiennes, grecques et russes, elle dispose d’un large choix de mets savoureux. Risotto, fromages de chèvre, fruits de mer, n’ayez pas peur de tout tenter. Avec un bon verre de vin croate en prime, dans un restaurant au bord de la mer, que demander de plus ?

Don’ts :

Ne pas plonger sans autorisation. La loi croate oblige les plongeurs, même certifiés, à acheter une autorisation de plongée.

Ne pas dire du mal de la Croatie. Fiers et sensibles à la critique, les Croates considèrent leur pays comme un véritable trésor et ne supportent pas vraiment de remarques négatives à son encontre. On vous l’accorde, c’est un peu partout pareil, et puis difficile de dire du mal d’un aussi beau pays !

Ne pas pratiquer le naturisme n’importe où. Il est bien entendu autorisé, comme dans quasiment tous les pays européens, mais il se pratique sur des plages naturistes. Elles sont nombreuses, alors vous trouverez bien votre bonheur. Pratiquer le naturisme sur une plage non adaptée, notamment dans le Sud, telle que l’île de Vrbnik, risquerait de vous coûter une amande assez salée.

Eviter de trop sortir des sentiers battus. Certes, se balader dans des endroits trop touristiques peut être rapidement lassant et l’on serait tenté de s’aventurer dans des lieux ou des espaces plus abandonnés. Cependant, il faut savoir qu’une vaste campagne de déminage est menée par le gouvernement car la Croatie est le pays qui compte le plus grand nombre de mines en Europe. Les zones minées, concentrées essentiellement vers l’intérieur du pays, ne sont pas systématiquement indiquées.

Office du tourisme de la Croatie.

Shape

Expérience M

Inscrivez vous à notre newsletter et
recevez des inspirations et bons plans voyages

Retour haut de page