Voyage au Kirghizistan, entre vallées, lacs et montagnes

Dans cet article

Pays d’Asie centrale, le Kirghizistan (également appelé Kirghizie) est une merveille de la nature. Paysages sauvages, montagnes escarpées, chevaux en liberté : Bienvenue dans ce pays nomade, encore dans son jus et vierge de toute attraction touristique. Entre vallées et montagnes, nous vous emmenons en voyage au Kirghizistan.

Résumé / voyage au Kirghizistan

  • Papiers : Passeport en cours de validité.
  • Meilleure saison : L’été, de mai à septembre.
  • Durée de vol direct : 9 heures depuis Paris, jusqu’à Bichkek, avec escale.
  • Décalage horaire : + 5h hiver/+ 4h été.

Sommaire

Pourquoi aller au Kirghizistan ?

voyage au kirghizistan montagnes
Le Kirghizistan est une petite pépite, l’une de ces destinations voyages trop peu explorées, qui mérite que l’on s’y attarde. Entouré du Kazakhstan, l’Ouzbékistan, le Tadjikistan et la Chine, ce pays d’Asie centrale a longtemps été le décor de la route de la soie, ancienne route commerciale reliant la Chine et la Méditerranée. Peuplé de semi-nomades, le Kirghizistan a conservé un mode de vie presque ancestral, dans lequel le cheval reste encore le moyen de transport le plus utilisé. Faire un voyage au Kirghizistan, c’est voyager dans une autre époque, aller à la rencontre de traditions et cultures différentes. Depuis que le Kirghizistan a ouvert ses frontières au tourisme, les voyageurs curieux et avides de nouvelles expériences peuvent découvrir plus facilement ce pays encore dans son jus. Balades dans les steppes, treks ou encore promenades dans les souks colorés, le Kirghizistan vous promet monts et merveilles, et surtout, un voyage hors de sentiers battus.

Quand partir au Kirghizistan ?

Quand partir au Kirghizistan ? La meilleure saison est l’été, c’est-à-dire entre mai et septembre, pour profiter au maximum de routes dégagées et de cols sans neige. Les sites d’intérêt étant pour la plupart isolés et en altitude, l’été est l’idéal pour ne pas se retrouver avec des sentiers couverts de neige et de boue. Pendant la période estivale, les sentiers de randonnée sont en effet ouverts et les routes généralement praticables. C’est notamment la période idéale pour se rendre sur les berges du lac Issyk-Koul. Évitez la période automnale et hivernale, qui s’étend d’octobre à avril, car la plupart des yourtes sont fermées, or dormir dans une yourte constitue l’expérience à ne pas rater lorsque l’on part en voyage au Kirghizistan.

Informations pratiques

Pour se rendre au Kirghizistan, il faut posséder un passeport en cours de validité pendant toute la durée du voyage, ainsi qu’un visa pour un séjour touristique de plus de 60 jours.

A savoir

Monnaie : Som
Langues : Kirghize, russe.
Courant : 220 Volts. Prises bipolaires.
Nombre d’habitants : 6,202 millions

Que faire pendant votre voyage au Kirghizistan ?

Voici quelques incontournables au Kirghizistan pour réussir votre voyage :

Découvrir la capitale Bichkek

voyage au kirghizistan bichkekC’est LA ville par laquelle commencer lorsque l’on part en voyage au Kirghizistan. Bien qu’elle ne renferme pas de musées importants ni de monuments nationaux, on la découvre à son rythme, et on y vient surtout pour la nature qui l’entoure. Certains jours, par temps clair, on peut y apercevoir la chaîne montagneuse de l’Alataou (Ala-Too) à l’horizon. Bichkek est en fait un excellent point d’ancrage pour aller à la conquête des lacs kirghize.

Se balader autour du lac Issyk-Koul

voyage au kirghizistan issyk koulBordé de pâturages verts et de camps de yourtes, le lac Issyk-Koul est le joyau du centre du Kirghizstan. Signifiant littéralement « lac chaud »,  lac Issyk-Koul est le plus grand lac du Kirghizistan et l’un des plus grands d’Asie centrale. La profondeur extrême des eaux, l’activité thermale souterraine et sa légère salinité l’empêchent de geler au cœur des rudes hivers, malgré sa localité à près de 1600 mètres d’altitude.

Admirer la Tour Burana

voyage au kirghizistan buranaDans le nord du pays, dans la vallée de Tchouï située à environ 80 km à l’est de la capitale Bichkek, la tour Burana est l’un des sites historiques les plus remarquables du Kirghizistan. Du haut de ses 45mètres, le minaret de Burana est un complexe historique et architectural en plein air. Il abrite un musée et de véritables chefs-d’œuvre, dont des sculptures, des beaux-arts médiévaux du VIème et Xème siècle ainsi que des gravures d’époque.

Faire un trek au parc national d’Ala Archa

voyage au kirghizistan parcLors d’un voyage au Kirghizistan, réservez-vous un moment pour faire un trek au parc national d’Ala Archa. Dans les montagnes de Tian, au sud de Bichkek, le parc national s’étend sur près de 200 km², et monte jusqu’à de 4875 mètres d’altitude. C’est notamment à cette hauteur que culmine le pic Semenov-Tian-Chanski. Lors de vote trek, vous vous serez émerveillés par la succession de vallées pittoresques arborées de pins et d’épicéas, les cascades abondantes, ainsi que les rivières où nagent des truites. Dès l’entrée du parc, des panneaux détaillent les nombreuses options de randonnées avec des parcours différents pour traverser ces paysages à couper le souffle.

Monter à cheval à Altyn Arashan

voyage au kirghizistanAltyn Arashan, qui signifie « Spa d’or » en kirghize, est une magnifique vallée située au nord du Kirghizistan. Avec ses splendides paysages et ses sources d’eau chaudes, la réserve naturelle d’Altyn Arashan offre l’occasion de faire une très belle randonnée, notamment à cheval. La réserve y abrite notamment les très rares léopards des neiges, des lynx et des moutons.

Découvrir le bazar d’Osh

voyage au kirghizistan oshDécouvrez les merveilles du Kirghizistan en passant par l’immanquable ville d’Osh. Cette ville millénaire, autrefois ville-étape sur la route de la soie, possède un énorme bazar. D’étal en étal, arpentez les dédales de ce bazar coloré pour succomber aux saveurs uniques de la gastronomie locale et y dénicher vos souvenirs de voyage.

Se rendre au lac Ala Kul

voyage au kirghizistan ala kulCe joli lac glaciaire du Kirghizistan se situe à 3 560 mètres d’altitude entre les vallées de Karakol et Altyn Arashan, dans la chaîne de montagnes Terskey Alatau. A cheval, depuis le col Ala Kul, seul moyen pour y accéder car les routes sont trop étroites pour des voitures, vous aurez l’occasion d’admirer les sommets culminants du pic Karakol, du pic Djiguit et du pic Oguz Bashi. Vous aurez également la chance de tomber nez à nez avec quelques animaux sauvages, dont des troupeaux de yacks et de moutons. Profitez-en pour dormir dans une yourte afin de vivre pleinement l’expérience nomade. Vous serez subjugués par les eaux turquoise du lac qui contrastent merveilleusement bien avec le vert des pâturages et le gris des montagnes. Un véritable tableau de maître.

Que manger au Kirghizistan ?

Que mange-t-on lors d’un voyage au Kirghizistan ? Le plat national de ce pays d’Asie centrale est le « plov », que l’on retrouve notamment en Ouzbékistan et au Tadjikistan, du riz sauté accompagné de viande de mouton, de carottes, de pois chiches, de raisins secs…. On peut également goûter au « beshbarmak »: de la viande de cheval cuisinée avec des pommes de terre, des pâtes et des oignons. Dans les souks, vous pouvez également découvrir les « mantys », des raviolis farcis à la viande (frits ou à la vapeur) ou encore les « laghmans », des nouilles agrémentées de légumes et de viandes, qui font écho à la cuisine chinoise. Enfin, on n’omet pas d’accompagner tous ces délicieux mets par du « kumiss », la boisson nationale à base de lait de jument fermenté.

Où dormir au Kirghizistan ?

Comme le tourisme n’est pas très développé au Kirghizistan, vous ne trouverez pas de boutiques hôtels ou de grands hôtels design. Le pays, notamment la capitale Bichkek, compte quelques grands hôtels 5 étoiles, à l’instar du Golden Dragon Hotel ou de l’Orion Hotel Bishkek. Mais si vous recherchez du charme et de l’authenticité, nous vous conseillons de dormir dans une maison d’hôte ou dans une yourte. On trouve des yourtes un peu partout dans le pays, notamment dans les steppes et les alpages kirghizes. Les camps de yourtes sont en général disposés autour de lacs, notamment celui d’Ala Kul et Issyk-Koul.

voyage au kirghizistan yourteL’intérieur de la yourte se pare de magnifiques couleurs rouges, et est agrémenté de deux petits lits ainsi que d’un poêle à bois pour les nuits fraîches. A noter que le confort est très sommaire dans les yourtes et les habitations ne disposent que du strict minimum. Alentours du campement, d’autres tentes font office de cuisine et de toilettes qu’il vous faudra partager avec les autres habitants. Dormir dans une yourte au Kirghizistan, c’est apprécier le cadre calme et la beauté du paysage alentour, à couper le souffle. Chevaux, vaches et moutons circulent en liberté dans cette steppe. Les habitants des yourtes voisines pourront même vous montrer les marches à suivre pour respecter ces habitations, comme par exemple, vous apprendre que l’entrée de la yourte doit toujours se faire en direction du sud, entrer du pied droit, etc…

Se déplacer au Kirghizistan

Le réseau routier au Kirghizistan n’est pas en très bon état, à l’exception de l’autoroute Osh-Bichkek. Ne vous aventurez pas tout seul sur les routes du Kirghizistan, louez une voiture avec un chauffeur qui sera plus à même de vous mener à destination. A noter également que la plupart des trajets peuvent se faire en taxi partagé, même si le temps de parcours s’allonge. Les bus les plus fréquents au Kirghizistan relient l’avtovagzal au bazar d’Osh avant de traverser Bichkek par Moskovka.

Enfin, dans les lieux reculés, comme les steppes et lac de Kol-Ukok, il n’existe pas de route pour les voitures. Le seul moyen de se déplacer est le cheval, ce qui ajoute une touche nomade et authentique à votre voyage au Kirghizistan.

Lois locales et étiquettes

voyage au kirghizistan lois localesLe Kirghizistan est un pays très « libre », c’est-à-dire que vous ne serez confrontés à aucune restriction quant aux us et coutumes du pays. Cependant, il est important de noter que le sud du pays compte une majorité de musulmans. Les habitants ont donc tendance à être plus à cheval sur les traditions et la religion : Veuillez à bien vous couvrir (notamment les jambes et les épaules), surtout si vous souhaitez visiter des mosquées.
Vous serez étonnés, de manière générale, par l’hospitalité unique des Kirghizes. Si vous êtes amenés à faire du trek dans les montagnes, vous pouvez tomber sur des locaux vous invitant dans leur yourte pour prendre le thé et un goûter. La générosité au sens propre du terme.

Sécurité au Kirghizistan

Le Kirghizistan ne connaît pas d’insécurités notables. Il suffit simplement d’être vigilant dans les rues car plusieurs pickpockets sévissent, notamment au sein du bazar d’Och. Nous vous recommandons également de ne pas errer seul dans les zones peu fréquentées, notamment à la nuit tombée. Essayez d’être accompagné de personnes locales.

Et si vous découvriez le Kirghizistan comme un local ?

Envie de découvrir le Kirghizistan comme un local ? Visiter des endroits insolites dépourvus de l’agitation touristique ? Le Club Mandaley vous propose des séjours hors des sentiers battus au Kirghizistan et vous invite même à créer votre voyage sur mesure !

Office du tourisme du Kirghizistan

Shape
Shape

Envie de partir ?

Découvrez d'autres endroits

Expérience M

Inscrivez vous à notre newsletter et
recevez des inspirations et bons plans voyages

Retour haut de page