Visiter Pondichéry

Dans cet article

Cœur des anciens comptoirs français, Pondichéry est une étrangeté dans le paysage indien, entre frénésie et détente de la croisette. Une ville enclave dans l’état indien de Tamil Nadu, où l’odeur de la France est toujours perceptible, autour du curry et du jasmin de l’impériale Inde. Une ville marquée par sa trace coloniale, qui rejoint l’Union indienne en 1954. Sur les rives du Golfe du Bengale, elle est à la fois animée et reposante, rare dans l’intensité indienne.

Quand partir à Pondichéry ?

visiter pondichery En pleine Inde du Sud, Pondichéry possède un climat tropical avec deux saison sèche distingues : une saison sèche qui s’étend d’octobre à fin mars et une saison de mousson d’avril à décembre.
La meilleure période pour visiter Pondichéry est donc de fin octobre à fin mars, avec des températures agréables sans êtres étouffantes, ni caniculaires entre 25°C et 30 °C. À partir d’avril les températures grimpe et les précipitations avec, des pluies parfois violentes et continues.

Comment se rendre à Pondichéry ?

visiter pondichery 4Située au sud de L’Inde Pondichéry, capitale du district éponyme, le moyen le plus rapide de s’y rendre est en atterrissant à l’aéroport de Chennai à 160 km, les vols nationaux et internationaux sont desservis. Une fois à Chennai, empruntez un taxi, pour plus de sécurité jusqu’à Pondichéry et comptez environ 2h30 de route. Vous pouvez également empruntez le bus à la gare routière de Koyembedu Moffusil Bus Terminus, pour environ 3h de route.
Si vous optez pour le taxi, des l’aéroport vous trouverez une foule de chauffeurs d’auto-rickshaws et de taxis qui vous proposeront leurs services, c’est une option mais le prix est très souvent calculé à la tête du client. À la sortie de l’aéroport vous trouverez des taxis prépayés avec des prix fixes.

Kerala, le paradis vert en Inde

Comment se déplacer à Pondichéry ?

visiter Pondichery 2Si vous comptez visiter Pondichéry, pensez bien à choisir en amont votre moyen de circulation. Entre les bus, les rickshaw et les cyclo-pousses, vous aurez l’embarras du choix pour visiter Pondichéry. Toutefois, le bus est souvent bondé et bloqué dans les embouteillages. Et se déplacer à pieds dans les différentes ruelles, vous donnera l’occasion de vous rendre compte de la particularité de la ville.

Que faire à Pondichéry ?

Ancien comptoir français, Pondichéry est encore marqué par la marque de la colonisation, dans l’architecture et également par un certain mode vie. L’espace urbain est partagé en deux ensembles séparés par un canal, anciennement une délimitation entre la « ville blanche », le quartier français et le quartier tamoul, la « ville noire. Aujourd’hui c’est l’architecture qui fait la différence, la cohésion étant présente partout. Une architecture protégée et rénovée, dans une initiative de réhabilitation du patrimoine au sein du programme Asia Urbs. Découvrez les différents quartiers qui composent Pondichéry et ses trésors à découvrir pendant votre virée.

Le quartier Français

En front de mer, on sait que l’on s’y trouve lorsque l’on a traversé le canal. Rues larges façades aux allures de maisons coloniales, les murs sont haut et les détails raffinés. Les immeubles coloniaux datant du 18 éme siècle bordent les rues droites et propres, qui renferment de vieilles institutions françaises. Une palette de jaune, rose et gris sublimés par la luminosité du soleil parcours les maisons privées du quartier. Vous y trouverez une promenade le long de Beach Road, la « croisette » de Pondichéry, où le plaisir est la détente et la flânerie. Laisser vous tenter par une partie de pétanque avec des pondichériens, qui maîtrisent à la perfection le jeu de boules.

Le quartier Tamoul

De l’autre côté du canal, les commerces, marchés cohabitent avec les somptueux temples et maisons tamoule. Les vérandas, portiques semi-public et les piliers en bois, se suivent jusqu’au centre, où l’on retrouve l’influence catholique et les magnifiques cathédrales.

Le quartier Musulman

Entre les rues de Nehru Street, Mission Street, Mahatma Gandhi Road, et Romain Rolland, l’animation y régne. Nehru Street est la principale rue commerçante de Pondichéry, connue pour son textile, sa soie, ses meubles d’antiquité, sa fabrication de poupées traditionnelles, ses produits en cuir de première qualité, sa poterie, ses encens, et son papier fait main. Si vous voulez faire des affaires c’est donc l’endroit idéal. Comme en vous rendant au marché du dimanche qui a lieu dans la longue Mahatma Gandhi Road. On y trouve toutes sortes de produits bon marché, des objets artisanaux, des jouets, des livres, des vêtements, et des souvenirs.

Visiter Pondichéry : Que manger ?

La cuisine du sud de l’Inde est essentiellement végétarienne et souvent un peu plus épicée que celle du nord du pays. À la différence du nord où le repas est accompagné de toutes sortes de pains (naans, chapatis, rotis), dans le sud c’est le riz qui constitue à la fois la base du repas et l’accompagnement des plats.

Les plats typiques de la région de Pondichéry sont les dosa, des galettes de farine de lentille garnies de légumes épicés, et le biryani, du riz cuisiné avec des épices et des légumes. L’Inde du Sud est également réputée pour ses dals, des plats végétariens à base de tamarin.

Les incontournables

  • Promenade le long de Beach Road
  • Le musée de Pondichéry
  • Le marché de Pondichéry
  • Le quartier musulman
  • Le Rai Nivas
  • Le village d’Auroville

Liens utiles

A savoir

  • Monnaie : Roupie indienne (INR)
  • Monnaie : 1.00 EUR = 80.805 INR
  • Langues : français,l’anglais, le malayalam, le tamoul,le télougou
  • Nombre d’habitants : 654 392
  • Fête de l’indépendance de Pondichéry : 16 août
  • Diwali, fête des lumières : fin octobre

Shape

Expérience M

Inscrivez vous à notre newsletter et
recevez des inspirations et bons plans voyages

Retour haut de page