Découvrir Salvador de Bahia

Dans cet article

Salvador de Bahia a su garder son coté authentique d’une ville berceau des traditions brésiliennes. Troisième ville plus importante du Brésil, elle est un voyage au cœur de l’histoire.

A la découverte de Salvador de Bahia

Capitale de l’état de Bahia elle est peut être aussi la capitale de la joie de vivre et des couleurs éclatantes. Elle se situe sur une péninsule au bord de l’océan Atlantique, au nord-est du Brésil.
Construite sur la convergence des cultures européennes, africaines et amérindiennes, sa richesse culturelle ne cesse d’impressionner. Appelée la Roma Negra (la Rome noire) du Brésil, son passé de principale région d’exploitation de canne à sucre et son port de la baie de Todos os Santos (de Tous les Saints) lui ont valu d’être l’âme africaine du Brésil. Une ville un peu mystique bercée par le vaudou et les croyances du candomblé, une religion animiste qui tire ses racines d’Afrique.

Dans un décor de maisons coloniales de toutes les couleurs et d’églises parsemées d’or, Salvador vibre toute l’année au rythme de la musique et de la capoeira. La magie de son architecture, de sa gastronomie et de sa culture, intensifie la douceur de vivre qui y règne. Bordée de 71 km de plages entrecoupées de phares, de forts, et de baies, la décontraction y est le maitre mot. Héritière d’une population métissée, la chaleur et l’énergie de ses habitants, les Bahianais, font d’elle l’une des plus belles villes du Brésil.

Quand partir à Salvador de Bahia

Salvador de Bahia est dotée d’un climat de région tropicale, la région de Bahia est aussi la plus aride du Brésil. Avec des températures constantes aux alentours de 30°C, tout au long de l’année, vous pouvez vous y rendre quand vous le souhaitez. Néanmoins il y a des risques de précipitations entre Janvier et Juillet. Ville festive de base, le Salvador de Bahia l’est encore plus , durant son festival qui à lieu chaque année au mois de février . Un spectacle frénétique dans une ville aux milles couleurs.

Que faire à Salvador de Bahia

Grâce à une forte diversité et une ambiance joyeuse il y a toujours quelque chose à faire ou à voir à Salvador de Bahia. Elle a été divisée, par les portugais en deux parties qui existent toujours. Une partie haute qui comprend la zone historique et religieuse. Et une partie basse qui elle concentre le centre financier, le port et les marchés. Un funiculaire et un ascenseur (elvador Lacerda) ont été construits à la fin du 19ème siècle et sont toujours actifs, pour relier les deux parties de la ville. Chacune des deux parties abrite des petits quartiers possédant chacun leur propres caractéristiques, voici les plus importants d’entre eux.

La partie haute de Salvador de Bahia

Pelourinho
Il est le centre historique de Salvador de Bahia, le Pelourinho, qui signifie le petit pilori, en référence à cette place ancienne place, lieu des punitions infligées aux esclaves. Le centre historique est depuis les années 1990, restauré et inscrit par l’Unesco au patrimoine mondial de l’humanité. Il est un peu l’âme de Salvador, le quartier incontournable pour découvrir la diversité de la ville. Sur un chemin de pavés, les bâtiments baroques aux couleurs pastel, enrichient de faïence bleu et blanche, « azuleros » s’y dressent formant un petit village charmant. Marqué par un passé colonial encore présent dans l’architecture, ce creuset de l’histoire culturelle bahianaise, est aussi le lieu de rencontre des écoles de capoeira, qui offre des démonstrations en publique tous les jours. 15 forts, 166 églises et 1000 lieux de cultes à découvrir, en traversant de jolies places où la musique résonne à chaque coin de rue. Dans les patios situés derrière les maisons coloniales, transformées en bars et restaurants, les orchestres s’y improvisent pour jouer de la musique live, le soir venu.

San Antonio
Situé au nord de la ville, un peu plus haut mais tout proche du quartier de Pelourinho, le quartier de Santo Antonio, est un véritable havre de paix du centre historique. Il permet de profiter d’un peu plus de tranquillité et de calme à deux pas de l’effervescence festive de Pelourinho.. Il est aussi une partie un peu plus pittoresque de Salvador de Bahia. Au détour des rues qui le lie au quartier Pelourinho, on y trouve donc des favelas. Authentique et traditionnel, pour une découverte du quotidien bahianais.

La partie basse de Salvador de Bahia : la cidade baixa

Ribeira
A quelques mètres du quartier de Ribeira se trouve l’ascenseur qui permet de relier les deux parties de la ville depuis le 19 ème siècle, l’elevador Lacerda .Trente secondes suffissent pour relier le quartier de Pelourinho et le port principal de la ville basse prés du Mercado Modelo. Le Mercado Modelo est le marché artisanal couvert le plus important de la ville. Si vous voulez découvrir un autre marché typique de Salvador, qui reste plutôt traditionnel, rendez-vous au marché Sao Joaquim. On y trouve des fruits et des légumes locaux et bio, à seulement quelques mètres du quartier de Ribeira.

Graça
Sur le front littoral, Graça, est un quartier plutôt résidentiel et bourgeois de Salvador de Bahia, il se trouve juste à coté du quartier de Barra. L’un des atouts de ce petit quartier est les trésors qui y sont cachés. Dans un mélange de demeures coloniales et d’édifices de béton, vous pourrez par exemple apprécier une vue de la ville au dessus des autres bâtiments, avec une altitude de 60 mètres. La rua da Graça en est la principale artère, elle relie le Largo da Victoria à celui de Graça. Sur la place Largo da Graça, au cœur des immeubles et des buissons, se cache l’église Nossa Senchora da Graça. L’un des petits trésors, de ce quartier, car elle est l’un des tout premiers lieux de cultes catholique construit à Salvador. Elle représente également le symbole de la construction de la nation brésilienne, étant le fruit de l’amour et du premier métissage entre une indigène et un immigrant européen. Ce couple, Paraguaçu et Caramuru est même considéré comme l’ancêtre de la population bahianaise.

Barra
Limitrophe au quartier de Graça, Barra est situé sur la pointe de Salvador de Bahia, à l’endroit où la baie s’ouvre sur l’océan. Le long de la côte les plages y sont abondantes, comme celle de Porto da Barra, surplombée de l’imposant phare Farol da Barra, qui se dresse dans l’enceinte du fort de Santo Antonio. Ce quartier se caractérise comme étant celui, de l’entrée de la vie par voie marine. Monument emblématique de Salvador, le phare Farol est aussi le plus ancien d’Amérique du Sud. Aujourd’hui on y trouve un musée de la marine et un bar agréable. Pour les friands de shopping, c’est à Barra que se trouve le centre commerciale de Salvador.

Riovermelho
Bohème et nouveau pourraient décrire ce quartier. En bordure de mer Riovermelho abrite les artistes de Salvador de Bahia, il est aussi connu pour ces vendeuses d’acarajés (beignets traditionnels bahianais) et sa communauté de pêcheurs. Ce quartier bohème avec de nombreuses petites maisons cumule lieux de sorties et ambiances festives. Il s’allonge entre le Largo da Mariquita, où se trouve le marché aux poissons et le Largon de Santana, où se trouve la chapelle dédiée à Santa Ana. En passant dans la rua Alagoinhas, vous pourrez voir la maison du célèbre écrivain décédé Jorge Amado.

Pituba
Animation, et plages, dans ce quartier assez chic et populaire. Situé sur le flan est de la ville il dispose des plus longues plages de la côte de Salvador de Bahia, avec de très bonnes vagues, qui font le plaisir des surfeurs. A 10 km du centre ville, bars, hôtel, restaurants, cafés, et boutiques se confondent pour

Pituaçu
Le quartier Pituaçu est le must pour faire un tour de bicyclette. Aventurez vous dans son parc éponyme, pour apprécier la végétation en voix d’extinction. Il est l’espace vert le plus grand de Salvador sur 200 000m2, une faune et une flore cohabitent prés d’un étang, pour vous offrir 17 km de piste cyclable. Les bateaux et pédalos circulent librement sur l’étang, empruntez les au coucher du soleil, pour apprécier des nuances de couleurs surprenantes.
Plusieurs activités culturelles y sont organisées comme la foire d’artisanats le dimanche, ou l’exposition permanente de 1000 sculptures de l’artiste Mário Cravo, reconnu dans le monde entier. Vous pourrez vous y rendre tous les jours de 8h à 20h.

Ondina et Itapua
Ces deux quartiers, concentrent principalement le plaisir balnéaire, de la ville. Sur le long de la côte et face à l’Atlantique, les plages vous attendent. Vous y retrouverez des complexes hôteliers, avec de magnifiques piscines qui forment à marée basse des cuves presque naturelles. De nombreux restaurants proposent des plats traditionnels bahianais, essayer les acarajés du Cira et Deia, un délice. Si vous voulez tester des plages un peu plus sauvages, orientez vous plus au nord, vers les plages Stella Maris et Flamengo.

Comment se déplacer?

La forte circulation à Salvador, rend parfois les trajets interminables, quand les artères sont bouchées, vous pouvez mettre alors de nombreuses minutes pour arriver à votre destination. Néanmoins pour les sorties nocturnes ou si vous avez le temps, ils restent le bon compromis, pour une vision plus large de la ville.
Les taxis, possèdent deux système, soit vous en prenez un pour une course que vous louez seul, ou vous prenez une place dans le taxi, que vous partagez donc avec d’autres, si ce dernier n’est pas plein. Vous avez le choix, le petit plus du partage et qu’il favorise les rencontres.
Les bus sont propres et desservent très bien les lieux populaires, à visiter. Leur passage est fréquent, sauf les jours fériés et le dimanche. La plupart des lignes circulent jusqu’à 23h ou 1h du matin. Le fonctionnement est un peu différent, l’entrée se fait par l’arrière et la sortie par l’avant. Après avoir pris votre ticket directement dans l’autobus, si vous êtes debout et que l’on s’approche de votre sac n’ayez pas. Il s’agit d’une coutume, les passagers assis offre de tenir les sacs de ceux qui sont debout, pour les soulager.
Le métro est encore en construction. L’elevator Lacerda, et le funiculaire ne sont pas que de simples attractions, mais bien au contraire un bon moyen de transport quand il s’agit de passer d’un coté à l’autre de la ville. L’ascenseur elevator Lacerda fonctionne de 5h à minuit, il se prend à la Place Thomas de Souza (ville haute) ou à la Place Cairu (ville basse) pour se rendre d’un coté à l’autre

Que manger?

Comme pour sa culture, la gastronomie bahianaise est faite de mélanges et de métissages entre recettes africaines et brésiliennes. La base de ses recettes est essentiellement faite des ingrédients comme le lait de coco, le gingembre, les piments, la coriandre, les crevettes, la farine de manioc et l’huile de palmier dendé.
D’un quartier à l’autre vous pourrez déguster des plats traditionnels comme les acarajés, une sorte d’acras, fait de boulettes de haricots rouges pelés, sel, oignons, le tout frit dans l´huile de dendé.
La moqueca-de-peixe, un ragoût de poisson, crevette, huître ou crabe, avec beaucoup de dendé et de lait de coco. Une soupe de crevettes, appelée le bobó-de-camarão. Du caruru, des crevettes sautées mélangées à une sauce très piquante faite avec du poivre de Cayenne et des petits gombos.
Côté viande, goûtez le sarapatel, du foie et du cœur de bœuf avec des tomates, des piments, des oignons et de la sauce. Ou le xinxim de galinha, un poulet entier à la sauce coco et soja, accompagné de crevettes, noix de cajou et gingembre râpé.

Où dormir à Salvador de Bahia?

Les Pousada, les maisons d’hôtes ou petite auberge sont très répandues à Salvador de Bahia, surtout si vous voulez séjourner dans le centre historique, aux alentours de Saint Antonio. Comme avec la très joli Villa Bahia, dans le quartier de Pelourinho. Vous pourrez être immergé dans cette âme urbaine, à deux pas de nombreuses festivités.
Mais si vous choisissez d’être plus proche du littoral et des plages, donc dans la partie basse de la ville, de nombreux hôtel offre des prestations plus que convenables, avec des piscines donnant sur l’océan Atlantique.

A La découverte de Salvador de Bahia

Les lieux incontournables

  • Pelourinho
  • Eglise et couvant São Francisco
  • Eglise Terceira de Sao Paulo
  • Marché São Joaquim
  • Elevator Lancerna
  • Eglise Nosso Senhor do Bonfim
  • Parc Pituaçu
  • Les plages
  • La baie de Tous les Saints

Salvador : liens utiles

A savoir

  • Monnaie : Real Brésilien (BRL)
  • Monnaie : 1 EUR = 3.2 BRL
  • Langues: Portugais

Shape

Expérience M

Inscrivez vous à notre newsletter et
recevez des inspirations et bons plans voyages

Retour haut de page