A la découverte de Kericho, le pays du thé au Kenya

Dans cet article

Recouverte d’une belle mosaïque de plantations de thé, Kericho, située au cœur de la vallée du Rift, vaut le coup d’œil. Nous vous emmenons à la découverte de Kericho, le pays du thé au Kenya, qui ne manquera pas de vous surprendre.

Au même titre que le Sri Lanka ou encore l’Inde, le Kenya possède lui aussi quelques belles plantations de thé. A quelques kilomètres de Nairobi, à l’ouest du pays, Kericho est considérée comme LA capitale kenyane du thé. Près du lac Victoria, dans la célèbre vallée du Rift, cette région constitue l’un des incontournables lorsque l’on voyage au Kenya. Aller à la découverte de Kericho, c’est aussi et surtout s’émerveiller devant sa nature impressionnante, ses grandes étendues de thé, et ses habitants avenants et souriants.

A la découverte de Kericho : Un peu d’histoire…

La ville de Kericho porte le nom du premier cultivateur de thé, l’Anglais John Kerich. Hérités de l’ancienne colonie britannique, les grands domaines sont parsemés de théiers importés d’Inde en 1925. À 40 km de l’équateur, les plantations de thé de Kericho s’élèvent à 2 200 m d’altitude et sur plus de 8 000 hectares. Elles jouissent ainsi d’une excellente situation géographique et de conditions climatiques favorables (les pluies y sont fréquentes) qui fait que la cueillette se produit tous les 15 jours, tout au long de l’année.

Entre les immenses feuillages des théiers, les récolteuses s’affairent. Panier en osier sur le dos, chapeau de paille et tablier de toile cirée, les femmes qui travaillent au sein des plantations sont reconnaissables de loin. Les feuilles satinées du théier piquent au toucher. Les récolteuses doivent donc protéger leurs jambes nues d’un tablier, pour plus de confort.

plantations de thé dans le monde kenya

Une fois les feuilles récoltées, elles sont séchées au soleil pendant près de 20 heures. Viennent ensuite le moment de les rouler et de les hacher.  Pour obtenir du thé vert, les feuilles roulées et hachées doivent être mises à sécher pendant encore une quarantaine de minutes. Pour du thé noir, les feuilles doivent être mises à fermenter dans des silos chauffés durant quelques heures. Vous pouvez bien évidemment admirer tout le processus de transformation des feuilles pendant votre visite à Kericho, dans la plantation Lipton ou James Finlay.

Voyage au Kenya

A la découverte de Kericho, un écrin unique et écologique

Kericho se caractérise par ses plantations de thé qui tapissent les collines d’un vert intense et qui s’étendent à perte de vue. Dans un souci d’écologie, les plantations de thé de Kericho utilisent au minimum des pesticides, ont recours à des énergies renouvelables (vent et eau), protègent les forêts naturelles (environ 100 000 arbres indigènes sont replantés) et constituent une excellente réserve naturelle pour les singes et d’autres animaux qui s’y promènent.

découverte de kericho plantation 1

Aussi, il faut noter que les quelques 11 000 ouvriers et 5000 saisonniers qui travaillent sur les plantations de Kericho bénéficient d’une qualité de vie assez correcte pour un pays comme le Kenya. En effet, les plantations de thé de Kericho sont une importante source de travail dans un pays où le taux de chômage est conséquent. Les employés de la plantation Lipton par exemple disposent de logements gratuits.

Découverte de Kericho : Quand et comment y aller ?

Kericho est situé dans les hautes montagnes kenyanes, sur la côte Ouest. Elle connaît un climat agréable, mais avec une pluviométrie importante, surtout pendant la saison humide, soit de novembre à mai, (chose importante pour produire du thé !). Les températures moyennes en journée sont supérieures à 20 °C, que ce soit en été ou en hiver. Cependant, les nuits sont un peu plus fraîches dans les collines, avec 20 °C en moyenne en été, et 10 °C en hiver… Pensez-donc à emporter des K-way et des pulls pour faire face au froid.

découverte de kericho vue aérienne

Pour aller à la découverte de Kericho, il faut prendre comme point de départ, Nairobi. Depuis la capitale, différents moyens de transport s’offrent à vous :

En bus : La navette « North Rift » relie Nairobi à Kericho en 4 heures environ. C’est un bus qui ne circule qu’une seule fois par jour.  Pensez-donc à bien vérifier les horaires.  Un autre bus, plus économique, circulant deux fois par jour, vous emmène à Kericho en 6 heures.
Voir le Site Web

En voiture : Vous pouvez également relier Nairobi à Kericho en voiture, pour un trajet durant à peu près 4 heures. Prendre les autoroutes Nakuru-Kericho, Kisumu-Kericho et Kericho-Kisii.

En avion : L’avion est aussi une possibilité pour se rendre à Kericho. Depuis l’aéroport Wilson de Nairobi des vols quotidiens assurent la liaison jusqu’à  l’aérodrome de Kerenga à Kericho. Cela vous permettra d’avoir une vue aérienne magique sur les plantations de thé James Finlay.

Office du tourisme du Kenya

Voyage au Kenya

Shape

Expérience M

Inscrivez vous à notre newsletter et
recevez des inspirations et bons plans voyages

Retour haut de page