Do’s and Don’ts : Quand on part à Copenhague

Dans cet article

Vous partez en week-end à Copenhague ? Voici un guide pratique avec quelques conseils, astuces et choses à éviter afin de ne pas froisser les locaux ou pire, ne pas se faire avoir comme des touristes.

Do’s :

Roulez à Vélo. Ce n’est pas un mythe, Copenhague est le royaume du vélo. Les danois utilisent quasiment tous les jours, ce moyen de transport écologique et pratique. Alors pour vivre à leur manière le temps d’un week-end, louez un vélo (plusieurs boutiques en proposent pour 24 h ou 72 h). Et n’ayez crainte, ici, les vélos sont rois : les bandes cyclables sont plus larges qu’en France et les cyclistes ont leur propre feux tricolores et leur propre parking à vélo. Et pour les longs trajets ? Les danois ont instauré une autoroute à vélo. Chapeau bas !

Faites un tour en bateau. Dans les articles précédents, on vous parlait des ports de Copenhague (Nyvahn et Langeliken) et de ses nombreux bateaux (barques, péniches…). Sachez qu’aucune visite à Copenhague n’est complète sans faire un tour des canaux. Prenez donc place à bord d’une petite embarcation et découvrez la ville autrement. Vous pouvez même choisir une formule avec petit-déjeuner à bord pour les lève-tôt !

S’assoir dans un café « cosy ». Cela peut paraître un peu banal, mais c’est le b.a-ba lorsque l’on se trouve à Copenhague. La culture du « cosy » et du cocooning est plus que véridique à en voir les nombreux objets design et épurés qui décorent les différents endroits de la ville. Ainsi, entre deux visites, prenez le temps de vous asseoir dans un café tranquille (le Café Collective par exemple) et dégustez un bon café latte accompagné d’une délicieuse pâtisserie danoise.

Don’ts :

Ne prenez pas de photos dans le quartier de Christiana. C’est en effet une petite ville libre, qui légalise certaines drogues douces et dans laquelle les habitants s’y sentent bien. Pour préserver leur intimité et leur activité, il est interdit de prendre des photos du quartier. D’ailleurs, vous ne pouvez pas vous tromper, plusieurs panneaux indiquant « No Photos » le signalent.

Ne perdez pas de temps dans les quartiers touristiques, tels que Nyvahn et Stroget. Ils grouillent de monde et même si il y a certaines choses très intéressantes à faire, il ne faut pas y passer plus de deux heures. Privilégiez d’autres ruelles ou d’autres quartiers qui valent le détour comme Christiana ou le quartier de Norrebro, très authentique et moins élevé au niveau des prix.

Respectez le code de la route. Cela aussi peut paraître banal, mais beaucoup l’oublient, surtout lorsque l’on sait qu’en France, certains piétons traversent même si leur feu est rouge. A Copenhague, le code de la route (aussi bien pour les piétons que pour les automobilistes et les deux roues) est très stricte. Ne tentez jamais de traverser le passage piéton si le petit bonhomme est rouge, même si il n’y a aucune voiture au feu vert. Vous pourrez vous faire houspiller par des Danois très respectueux. Aussi, ne tentez jamais de traverser un passage piéton à vélo. Il faut que vous descendiez de votre deux roues et traverser le passage piéton avec votre vélo à la main.

Ne laissez pas de pourboire, mais arrondissez. Les services danois (taxis, restaurants) ne s’attendent généralement pas à ce que vous leur laissez des pourboires généreux. Néanmoins, vous pouvez arrondir l’addition de façon à faire un chiffre rond et ne pas vous embêter avec de la monnaie.

Pour plus d’informations : Office du tourisme du Danemark

Shape

Expérience M

Inscrivez vous à notre newsletter et
recevez des inspirations et bons plans voyages

Retour haut de page