Rencontre avec Daphné Desjeux et Dorothée Delaye

"Nous prenons énormément de choses en photo, nous voyageons et avons voyagé énormément. Du coup, toutes les idées sont bonnes à prendre. La façade d’un bâtiment au Chili par exemple peut nous servir dans un dessin de menuiserie."

Daphné Desjeux et Dorothée Delaye forment depuis près de 6 ans maintenant, un duo éclectique. Après une carrière dans les médias, de journaliste pour l’une, de publicitaire pour l’autre, elles ont décidé de s’associer et se sont fait connaître en signant la déco et l’agencement de boutiques et appartements parisiens, pour ensuite porter des projets de plus grande envergure tels que des hôtels et des restaurants. Aujourd’hui, le duo vient tout juste de signer une nouvelle adresse : le Bob Hôtel, en plein cœur du 14e arrondissement, pensé pour les FreeWorkers, avec des espaces ultra-connectés et des chambres joliment décorées. Rencontre avec Daphné Desjeux et Dorothée Delaye, les architectes Parisiennes par excellence.

Mandaley : Vous avez toutes les deux un point commun : une carrière dans les médias. Pourquoi avoir tout arrêté pour vous lancer dans l’architecture et la décoration d’intérieure ? Avez-vous eu un déclic ou est-ce un projet qui a mûri sur le long terme ?
Daphné Desjeux et Dorothée Delaye
 : C’est un cheminement qui s’est fait assez progressivement. Daphné était animatrice télé et journaliste, moi j’ai travaillé longtemps dans la publicité notamment au « Nouvel Observateur ». On s’est rencontrées à l’école Boulle, dans le cadre d’une reconversion professionnelle. Mais au-delà de l’univers de la télé et des médias, nous avions toutes les deux un autre point commun : c’est d’avoir, depuis toujours, traîné aux puces, dans les brocantes, baigné dans la déco et dans l’univers des architectes. Nous nous sommes rendu compte que nous avions une manière similaire de traiter nos projets. C’est-à-dire qu’on ne s’arrêtait pas à traiter un appartement ou un plan de façon classique. On avait vraiment besoin de raconter une histoire, de savoir à qui on s’adressait, à qui ça plairait. Il ne suffisait pas seulement de suivre les tendances, mais aussi de s’imprégner de la vie de quartier, savoir qui seraient les clients potentiels, pour ensuite décliner l’ensemble de la déco dans les chambres, les lits, les meubles… pour que le voyageur se sente en adéquation. C’est un univers unique que l’on s’est approprié au fil de nos projets. On aime toutes les deux le côté chic et décontracté ; cela nous plaît de mixer des époques. Et surtout faire des projets très variés, autant les boites de nuits que des hôtels 5 étoiles. Aujourd’hui notre côté « duo » fait notre force, car nous nous remettons toujours en question, nous mûrissons nos projets ensemble, revoyons nos angles, ajustons nos budgets…

Mandaley : Justement, quelle est la recette secrète pour que votre duo fonctionne ?
Daphné Desjeux et Dorothée Delaye
 : Notre duo fonctionne car nous avons une personnalité assez forte toutes les deux, ce qui fait que nous nous remettons souvent en question. On se divise nos projets, parce qu’on en a beaucoup, cependant nous nous consultons sur tout. Sur la partie créative, nous confrontons nos idées pour rester dans une veine similaire et nous nous consultons sur certains choix artistiques. La force vient aussi du fait que nos clients peuvent s’asseoir sur deux personnalités, avec nos qualités et nos défauts. Ils se sentent plus accompagnés, avec un choix moins risqué que de parier sur une seule et même personne qui va se déployer sur quinze chantiers en même temps. Psychologiquement aussi, être deux est une force. On se soutient mutuellement au quotidien, dans les bons comme dans les mauvais moments !

daphne-desjeux-dorothee-delaye-portrait2
Daphné et Dorothée devant les luminaires qu’elles ont créé pour l’agence M.R. Agency.

Mandaley : D’où vous viennent vos inspirations pour décorer et donner vie à un hôtel ? Y-a-t-il un designer, un référent en matière d’architecture et de décoration d’intérieure qui vous inspirent ?
Daphné Desjeux et Dorothée Delaye
 : Un peu de tout. Nous prenons énormément de choses en photo, nous voyageons et avons voyagé énormément. Du coup, toutes les idées sont bonnes à prendre. La façade d’un bâtiment au Chili par exemple peut nous servir dans un dessin de menuiserie. Nous nous documentons donc beaucoup par le biais de nos voyages, mais aussi de nos rencontres, de la presse, des feedback de clients aussi qui nous disent ce qu’ils ont aimé ou moins apprécié. Cela nous aide beaucoup pour nos projets futurs.
De manière générale, nous aimons énormément le travail des Italiens, dans leur manière de mélanger de vieilles toiles notamment, d’introduire des fenêtres chinées dans des décors plus modernes, des couleurs sombres. Mais en même temps, nous nous sentons très proches de personnalités comme Bambi Sloan, avec qui on a travaillé l’année dernière, et qui a ce petit grain de folie qu’on adore !

Mandaley : En quoi le Bob Hotel est-il différent de l’hôtel Snob et de l’hôtel Handsome, deux autres hôtels parisiens sur lesquels vous avez également travaillé ?
Daphné Desjeux et Dorothée Delaye
 : Ils sont plus classiques, Art-Déco. On ne veut pas du tout se cantonner à du Desjeux-Delaye en reproduction infinie. On souhaite se diversifier, étonner aussi afin que nos projets ne se ressemblent pas, même si l’on reconnait tout de même notre patte dans chaque endroits, car on a un goût commun. Le Bob Hotel représentait pour nous quelque chose de nouveau, comme un challenge ! On s’est amusées à créer de grands espaces de co-working, moins austères, avec des fauteuils colorés, des panneaux lumineux au style pop. Le salon, lui, propose une nouvelle ambiance plus feutrée, avec des mobiliers de couleurs chaudes, des fauteuils rétro, une bibliothèque de bois foncé et un éclairage indirect. Des codes et des formes inspirés des salons d’appartements italiens des années 60.

daphne-desjeux-dorothee-delaye-bob-hotel
Le patio du Bob Hotel

Mandaley : En matière d’architecture et de décoration, comment définiriez-vous le luxe ?
Daphné Desjeux et Dorothée Delaye : Pour nous, le luxe c’est à la fois la simplicité et le recherché. Comme un look sur une Parisienne qui arborerait un jean H&M et un sac Dior ! (rires).  Le luxe c’est surtout la liberté, le fait de ne pas surcharger mais de miser sur une pièce phare. Dans notre cas, nos pièces phares sont les luminaires et les lignes franches, deux choses que l’on prime.

Mandaley : Parlons voyages et bonnes adresses à présent… Quel est votre restaurant préféré à Paris ?
Daphné Desjeux et Dorothée Delaye
 : Il y a un hôtel-restaurant qu’on adore ! Celui du Providence dans le 10e arrondissement de Paris. On affectionne très particulièrement l’univers de Pierre Moussié, le propriétaire, où l’on retrouve de la déco française et italienne, pas trop chargée. On s’est d’ailleurs échangés plein de conseils, d’artisans, d’astuces…
On aime également beaucoup la Brasserie Barbès qui mise aussi sur des luminaires très grands et des matières nobles.

Mandaley : Votre hôtel préféré dans le monde ?
Daphné Desjeux et Dorothée Delaye :
Le Chiltern Firehouse à Londres ! A l’international, nous trouvons très impressionnant le Marina Bay Sands à Singapour, dont la piscine est le fruit du merveilleux travail de l’architecte Jean-Michel Gathy.

daphne-desjeux-dorothee-delaye-portrait
Daphné et Dorothée devant le luminaire qu’elles ont créé pour l’agence M.R. Agency.

Mandaley : Et votre endroit préféré dans le monde ?
Daphné Desjeux et Dorothée Delaye
 : Nous sommes très amoureuses de Formentera. On se retrouve bien dans cet univers ethnique-chic à la cool, dans cette ambiance « farniente » où l’on mange tard le soir et où nous sommes tranquilles. L’occasion aussi de s’inspirer pour nos projets futurs, on ramène souvent du raffia de Formentera.

Mandaley : A quand remonte votre dernier voyage ? Où était-ce ?
Daphné Desjeux et Dorothée Delaye
 : Dernièrement, nous étions en Grèce à Santorin. On adore le Grand Bleu toutes les deux. Ca nous aère la tête et l’esprit (rires) ! Nous avons aussi quelques projets en montagne et dans le Sud de la France donc ça nous permet d’avoir des décors un peu différents, nous qui travaillons essentiellement sur plans.

> En savoir plus sur le duo d’architecte ici : Desjeuxdelaye.com

Le bob Hotel

Shape

Expérience M

Inscrivez vous à notre newsletter et
recevez des inspirations et bons plans voyages

Retour haut de page