Rencontre avec WhoMadeWho

""On apprend à découvrir une ville, et même si on ne visite pas la Tour Eiffel, on s’imprègne de la capitale quand même, en allant à la rencontre d’autres personne""

Pour la première Interview du mois, Mandaley est allé à la rencontre de WhoMadeWho : un trio venant tout droit de Copenhague et qui se compose de Jeppe Kjellberg, Tomas Hoeffding et Tomas Barfod. Avec plus de dix ans de carrière, les WhoMadeWho parcourent le monde et écument les salles de concerts. Après avoir enflammé la scène de La Cigale avec leurs mélodies vibrantes, ce mercredi 8 octobre, Jeppe et Tomas Hoeffding se sont livrés à quelques confidences sur leurs secrets de voyage en tournée.

Mandaley : C’est votre première fois à La Cigale ?
Jeppe
 : Oui, mais on est déjà passé par Paris. Notamment au début de cette année où l’on s’est produit au Trabendo, mais La Cigale ressemble bien plus à un ancien théâtre qu’à une salle de concert : c’est vraiment très joli et intimiste.

WhoMadeWho-Trabendo
Concert au Trabendo – Avril 2014

M : Vous vivez à Copenhague mais voyagez beaucoup lors de vos tournées. Quelle signification le voyage a-t-il pour vous ?
Jeppe :
Voyager est notre quotidien. Malheureusement, on passe les trois-quarts de notre temps dans les aéroports ou sur les routes. On ne passe pas assez de temps dans les villes, parce qu’à peine arrivé, il faut déjà repartir pour une autre destination. Mis à part ça, on passe de bons moments lorsque l’on se déplace ensemble : on partage des repas, des souvenirs, on découvre différentes personnes. Nous n’avons pas le temps de faire du tourisme, donc on s’adapte à chaque ville et on devient de vrais locaux.
Tomas H : Nous n’avons pas vraiment le temps de faire grand-chose, mais voyager ensemble ça rapproche. On apprend à découvrir une ville, et même si on ne visite pas la Tour Eiffel, on s’imprègne de la capitale quand même, en allant à la rencontre d’autres personnes : c’est une autre façon de voyager et découvrir un pays. Et c’est vraiment intéressant.

M : Où êtes-vous allé exactement pendant le « Dreams Tour » ?
Jeppe: Nous avons fait toute l’Europe et particulièrement  l’Europe de l’Est. Dans quelques mois nous allons mettre le cap en Amérique latine à Mexico, à Bogota, à Medellin. Nous avons aussi pour projet d’aller en Afrique du Sud et sur quelques îles aux alentours.

M : Et quelle ville avez-vous le plus aimé ?
Tomas H :
Paris bien sûr ! (rires). Non, vraiment, je trouve que cette ville est pleine de charme. J’aime la proximité avec le public français. Tout le monde se mélange ici. C’est une ville cosmopolite et accueillante. J’aime vraiment beaucoup Paris.

M : Et être tout le temps sur les routes, ce n’est pas difficile ? Comment faites-vous pour rester en forme ?
Jeppe:
On ne dort pas (rires). Regardez mes yeux ! J’ai des poches sous les yeux, je suis obligé de faire des séances d’acupuncture pour lutter contre la sinusite.
Tomas H : On ne dort pas beaucoup en effet. Et avoir des enfants ça n’aide pas ! (rires). Mais ça fait dix ans que l’on a ce train de vie, donc nous sommes un peu habitués. Deux heures de sommeil ? Même pas peur !

M : Ce n’est pas un peu dur de ne pas profiter d’une ville pendant plus de 24 heures ?
Jeppe :
Nous n’avons pas vraiment le choix. Ca fait partie du jeu. Si on devait rester plus de deux ou trois jours dans une même ville, on ne pourrait pas profiter de notre famille.
Tomas H : Et puis, on aime voyager. Des fois on aimerait bien rester chez soi, mais une fois sur la route, on se rend compte qu’on aime vraiment ça. Parfois, on a vraiment hâte de se rendre à l’aéroport, de prendre l’avion et de partager de bons moments entre nous.

M : En voyage, quel objet emportez-vous en priorité ?
Jeppe :
Nos instruments bien sûr. Mais à part ça, je dirais nos ordinateurs portables et nos Smartphones, pour rester connecté avec le reste du monde et surtout notre famille.
Tomas H : On prend tous notre ordinateur portable et nos écouteurs, parce que sur la route, on se met parfois à composer, à faire de la musique. Nos trois derniers albums ont été écrits sur la route !

Tomas Høffding
Tomas Høffding

M : Vos tenues de scène sont très originales. Vous en avez une spécifique pour voyager ?
Jeppe :
On essaie de varier nos costumes de scène de temps à autres. En avril dernier j’ai même chanté en jupe ! C’était assez drôle …Mais on ne voyage pas avec nos tenues de scène non ! (rires)

Mandaley: L’album “Dreams” est moins électro que “Brighter” et “Knee Deep”. Pourquoi ?
Jeppe :
On avait envie de changement, d’explorer d’autres univers. Dans « Dreams » on avait envie de se concentrer sur des paroles profondes et abandonner un peu le côté électro pour quelque chose de plus simple. On essaie de se renouveler à chaque nouvel album. C’est plus sain pour nous et beaucoup plus amusant.

Jeppe Kjellberg
Jeppe Kjellberg

Mandaley : L’album « Dreams » parle de vos états d’âmes de musiciens. Pouvez-vous nous en dire plus ?
Tomas H:
Je ne dirais pas ça. Nos chansons ne sont pas exclusivement personnelles. J’aime penser que le public ressent les mêmes émotions que nous et qu’il fasse partie du groupe en quelque sorte. On pourrait faire des chansons qui ne parlent que de nous, mais ce n’est pas l’esprit de ce groupe.

Mandaley : Votre album s’appelle « Dreams ». Quel est votre plus grand rêve ?
Jeppe :
J’ai déjà réalisé mon plus grand rêve et je suis assez content de la vie que je mène actuellement. On est un groupe, on voyage beaucoup et on s’amuse bien. C’est déjà un grand rêve !
Tomas H :
Ca peut sembler très simple ce que je vais dire, mais on le vit déjà notre rêve. Etre ici à Paris, se produire sur scène, être en contact avec le public…. C’était mon rêve d’adolescent et il s’est déjà réalisé. Mais si j’avais un plus grand rêve, ce serait de faire un album qui plaise au monde entier et que tout le monde écoute. Et d’arriver aussi à l’âge de soixante-dix ans et être toujours sur scène, comme les Rolling Stones ou Bob Dylan.

WhoMadeWho
WhoMadeWho

Mandaley : Et votre endroit de rêve ?
Tomas H:
J’en ai beaucoup ! Mais si je devais en choisir un, ce serait un endroit au Sri Lanka. C’est un temple, entouré d’arbres, au milieu de nulle part et vraiment excentré de tout. J’y suis allé plus jeune et j’y ai admiré le coucher du soleil. J’aimerais y être là tout de suite. Oui, je sais je suis un vieux hippie !

Pour (re)découvrir WhoMadeWho, rendez-vous sur leur site internet

Les dates de la tournée en Europe jusqu’au 15/11/2014, cliquez-ici

Les mixs de WhoMadeWho sur soundcloud

Toutes les chansons (ou presque) de WhoMadeWho sur Deezer

La Cigale
La Cigale
Shape

Expérience M

Inscrivez vous à notre newsletter et
recevez des inspirations et bons plans voyages

Retour haut de page