Leslie Gauthier, architecte d’intérieur entre la ville et la montagne

"Je m’inspire de ce qui m’entoure, des scènes et moments de vie, des gens. J’étudie les concepts, les tendances. Avec Romain Trollet, nous avons mûri les projets ensemble. La décoration d’un hôtel dépend donc fortement de la demande, des codes du voyage et du travail qui évoluent de façon perpétuelle."

Leslie Gauthier a signé la décoration de plusieurs établissements de montagnes et de villes tels que le RockyPop Hôtel à Chamonix, l’Araucaria à La Plagne, l’Hôtel Square Louvois à Paris, et, plus récemment, le St-Alban à La Clusaz. Rencontre avec cette architecte d’intérieur qui allie à la perfection esthétisme et fonctionnalité, que ce soit à la montagne ou en ville.

Mandaley : Bonjour Leslie Gauthier, pouvez-vous vous présenter en quelques mots à nos lecteurs ? Quel est votre parcours ?
Leslie Gauthier :
Je suis architecte d’intérieur depuis 18 ans. J’ai fait mes armes à Paris, en intégrant l’agence Ecart après l’obtention de mon diplôme d’architecture à l’ESAIL, l’École Supérieure d’Architecture Intérieure Lyonnaise, en juin 2001. J’y ai découvert le monde de l’hôtellerie, puis les projets se sont enchaînés. En me mettant à mon compte il y a 9 ans, j’ai travaillé sur la rénovation d’un hôtel familial à Chamonix, Le Faucigny, puis deux constructions neuves, l’Héliopic Hotel & Spa et le RockyPop Hôtel, toujours à Chamonix, avec Romain Trollet, directeur du groupe hôtelier Assas. Il m’a ensuite confié le projet de l’hôtel Araucaria à La Plagne, puis le St-Alban Hotel & Spa à La Clusaz.
Très tôt, j’ai baigné dans le monde de la création. Mes parents ont travaillé 30 ans dans le prêt-à-porter, puis se sont plus tard consacrés à leur passion : l’antiquité. Nous passions nos week-end dans les salons d’antiquaires. Cela a forgé mon sens de l’observation et du détail.

Mandaley : Quel est votre style ? Votre petite touche personnelle à quoi l’on reconnait votre projet ?
Leslie Gauthier :
Cela dépend des projets et du lieu surtout. J’ai à cœur d’aller droit au but, de ne pas faire de la déco juste pour faire de la déco. J’aime les lignes épurées, créer du confort. Je n’aime pas les choses superflues, les fioritures. Je souhaite que dans tous les hôtels que je décore, le voyageur retrouve les codes du quotidien, qu’il peut avoir chez soi, tout en étant dépaysé. Mon but est de pouvoir offrir un service haut de gamme, rendre le voyageur autonome, tout en bénéficiant d’un service personnalisé. Le projet intègre toujours un honesty bar dans le lobby, une grande bibliothèque avec livres et jeux de société…

Hotel-St-Alban-La-Clusaz

Mandaley : D’où vous viennent vos inspirations pour décorer et donner vie à un hôtel ? Y-a-t-il un designer, un référent en matière d’architecture et de décoration d’intérieure qui vous inspire ?
Leslie Gauthier :
Je m’inspire de ce qui m’entoure, des scènes et moments de vie, des gens. J’étudie les concepts, les tendances. Avec Romain Trollet, nous avons mûri les projets ensemble. La décoration d’un hôtel dépend donc fortement de la demande, des codes du voyage et du travail qui évoluent de façon perpétuelle.
J’aime les espaces utiles et épurés. Je fais souvent référence à Charlotte Perriandou encore le Corbusier qui ont un style et un design efficace et réfléchi où le travail de la lumière est toujours mis en avant. J’aime également le design scandinave, intemporel, qui- selon moi – ne vieillit pas.

Mandaley : Quelles sont les matières, textiles ou motifs sur lesquels vous misez le plus ?
Leslie Gauthier :
Cela aussi dépend des projets. En montagne, je mise sur la laine, le bois,des matières minérales et brutes ou encore le cuir vieilli. Pour les projets plus urbains, des matières peut-être plus travaillées, un peu moins chaudes…

Rencontre avec Jean-Michel Gathy, référence en matière d’architecture de luxe dans le monde

Mandaley : Sur quels projets êtes-vous actuellement ? Travaillez-vous sur la décoration d’un hôtel ?
Leslie Gauthier :
Je travaille depuis près de six mois sur la rénovation d’une grande bastide du côté d’Aix-en-Provence. C’est un projet assez grandiose que je ne peux pas trop vous dévoiler, mais qui devrait voir le jour en 2021. Je travaille aussi sur l’extension de l’hôtel Square Louvois à Paris. Il y a une forte fréquentation de voyageurs d’affaires. Nous sommes donc en train de travailler sur l’agrandissement de salles de séminaires qui pourront accueillir une cinquantaine de personnes. Ces salles seront travaillées dans la continuité de la décoration déjà réalisée pour l’hôtel. Des salles de séminaires chics au style parisien.

leslie gauthier interview photo1

Mandaley : Quelle est la réelle signification du luxe selon vous ?
Leslie Gauthier :
Le luxe a une signification relative à chacun. Le luxe se trouve dans les détails, dans le textile, dans le matériau choisi. Je le dissocie de tout ce qui est « bling-bling », ostentatoire et superflu.

Mandaley : Parlons voyage à présent… A quand remonte votre dernier voyage ? Où était-ce ?
Leslie Gauthier :
Je suis allée à Milan, à Sicile et à Rome l’année dernière. J’ai adoré ces villes. En Italie, la douceur de vivre n’est pas une légende ! Mon prochain voyage : Chicago

Mandaley : Quel est votre endroit préféré dans le monde ?
Leslie Gauthier : Dans le sud-ouest, à Hossegor par exemple. C’est un endroit ressourçant, calme, loin de l’effervescence. La qualité de vie y est agréable, les habitants sont authentiques. L’idéal pour s’extirper de l’agitation parisienne, sans forcément voyager très loin.

leslie gauthier interview photo1

Mandaley : Quel est votre restaurant ou hôtel préféré à Paris ?
Leslie Gauthier:
A Paris, j’aime tout particulièrement le Bambou (23 rue des Jeûneurs, 75002 Paris), un restaurant thaï qui excelle dans le service, les plats et le cadre. J’affectionne également l’hôtel The Hoxton (30-32 Rue du Sentier, 75002 Paris), notamment pour ses parties communes extérieures lumineuses et rafraichissantes

Mandaley : Enfin, avez-vous de bonnes adresses à la montagne ?
Leslie Gauthier :
Malheureusement, je fais des allers-retours éclair en montagne, je n’ai pas souvent le temps de m’y attarder. Mais je recommande fortement le spa QC Thermes à Chamonix. Il se compose de plusieurs petits espaces pour vivre des expériences originales et relaxantes.
A La Clusaz, je vous conseille La Scierie, un restaurant chaleureux où l’on se retrouve autour de plats gourmands et raffinés.

> En savoir plus sur l’univers de Leslie Gauthier

Shape

Expérience M

Inscrivez vous à notre newsletter et
recevez des inspirations et bons plans voyages

Retour haut de page