Traverser la Thaïlande en train

Dans cet article

Quitter la suractivité urbaine de Bangkok et s’engouffrer dans la nature luxuriante de la Thaïlande du Nord, direction Chiang Mai.

De Bangkok à Chiang Mai

Et pour cette traversée quoi de mieux que le train pour avoir la chance d’admirer la beauté des paysages impressionnants de la région du nord. Une fascinante expérience où l’émerveillement se conjugue à l’étonnement.

Une traversée de la Thaïlande inoubliable

train-bangkok-chiangmai2

Cette traversée qui vous conduira donc de Bangkok à Chiang Mai, est un véritable voyage de l’émerveillement. Montez dans ce train et préparez vous à la découverte des paysages authentiques et luxurieux de la Thaïlande profonde. Vous aurez le temps d’en profiter avec minimum 15 heures de train, et une allure à 40 km/h.

Une vitesse qui laisse chaque image se graver profondément en mémoire. Vous ferez le plein de lumière et de couleurs étonnantes. Un trajet de nuit, partant de Bangkok, pour avoir l’opportunité d’être aux premières loges d’un coucher du soleil sur la région de Mae Nam Chao Phraya et Kheuan Mae Wong. Et être époustoufler par la merveilleuse luminosité de l’aurore sur la jungle de Lampang, à quelques minutes de Chiang Mai.

Au-delà des fenêtres bordées de volets en bois, les qualificatifs et les superlatifs se bousculent, pour une description remplie d’exaltation face aux parcs nationaux de Lang San et Phu Kradung. Ils offrent un plongeon silencieux dans une végétation débordante de magie.

Une inspiration qui s’amplifie, par la ponctuation des quelques arrêts dans des gares qui restent de petits bastions propres et anciens. Cette traversée est aussi l’occasion d’être au cœur de la véritable Thaïlande, entre rizières, petits villages et vendeuses ambulantes, une vision à part loin de l’effervescence commune.

Une expérience à vivre pour toucher du bout des doigts un instant magique. Un rayonnement, des couleurs, une authenticité et un paysage s’alliant pour former un pur moment d’évasion.

Un train thaïlandais pas comme les autres

train-bangkok-chiangmai6

Sur le quai de la gare de Bangkok à 16H00, le train a déjà 35 min de retard mais ce n’est que pour vous laisser profiter encore un peu de la douce intensité de cette ville. Enfin à quai, c’est la nostalgie qui accoure au premier pied engouffré dans le train. Et là, étonnement, elle disparait immédiatement une fois la tête redressée, pour laisser place à la surprise d’un train pas comme les autres, qui annonce un voyage singulier. Un train qui est fait de bois, tapissé de panneaux publicitaires sur ses parois. La notion du too much est omniprésente, plus il y en a, mieux c’est, un reste de Bangkok.

1ére, 2éme ou 3éme classe ?

train-bangkok-chiangmai5
Après un passage et un arrêt furtif, devant les cabines privées (pour 1 ou 2 personnes) de la première classe, avec une banquette qui se transforme en deux couchages, un lavabo et un miroir.

Il faut encore quelques pas, pour la seconde classe et les ventilateurs au plafond. Une seconde classe peu folklore, où la surprise des rencontres est au rendez vous. Des rencontres qui changent cette traversée en moments de partages et de découvertes humaines.

La troisième classe, est sans doute la moins confortable, il n’y a aucune ventilation et les sièges sont en bois, pas vraiment top pour 15 heures de trajet.

Mieux vaut réserver ses places à l’avance si l’on veut vraiment obtenir une cabine de première classe. D’ailleurs il faut réserver tout court, pour être sur d’avoir une place dans le train que l’on souhaite. Pensez donc à les acheter dés que votre itinéraire est bouclé.

Où sont les couchettes ?
Une traversée de nuit pour faire passer les 15 heures de trajet, qui se transforment facilement en 19 heures, plus rapidement, bercé(e) par un doux sommeil. Au premier coup d’œil difficile de trouver les couchettes nuit, à part celles apparentes dans les cabines de première classe. Et pourtant elles sont sous votre nez, les sièges confortables et bien rembourrés, sont modulables. Ils se transforment, pas comme les voitures de Transformers mais presque, pour devenir votre couche d’un soir.

Il existe deux types de train, un premier (plus ancien) qui possède un couloir central avec de chaque coté deux sièges face à face qui se transformeront en 2 couchettes. Ou une banquette modulable, de chaque coté que l’on peut mettre face à face.
Et un second (plus moderne), avec un couloir sur le coté et 2 sièges de deux places toujours face à face, qui se transformeront en 4 couchettes (2 en haut, 2 en bas). Et pour l’intimité un rideau protégera celle de chaque couchette.

Le wagon restaurant du train
La petite curiosité du wagon restaurant aux allures folklores, avec nappe à carreaux incrustée dans la table et fauteuil tout droit sorti des années 80, vaut un passage obligé. Une touche kitch, qui accentue l’immersion dans la vie quotidienne thaïlandaise, pour apprécier des saveurs simples et goûteuses.

Au coucher du soleil et, votre expédition bien commencée deux choix s’offre à vous, 1 : vous optez pour une nuit longue à découvrir la convivialité thaïlandaise au wagon restaurant. Ou 2 : vous dormez profondément, pour avoir une forme olympique et être prêt(e) à attaquer la visite de Chiang Mai comme un(e) champion(ne).

train-bangkok-chiangmai3

Les lieux de passage de la traversée Bangkok- Chiang Mai

  • Lopburi
  • Mae Nam Chao Phraya
  • Kheuan Mae Wong
  • Phitsanulok
  • Utaradit
  • Lampang

Liens utiles

A savoir

  • Acheter ses billets à l’avance
  • Les trains sont (toujours) en retard
  • Pas de vols de bagages

 

 

Shape
Shape

Envie de partir ?

Découvrez d'autres endroits

Expérience M

Inscrivez vous à notre newsletter et
recevez des inspirations et bons plans voyages

Retour haut de page