Visiter Montevideo

Dans cet article

Le contraste est peut-être la meilleur caractéristique pour décrire Montevideo. Capitale et ville la plus importante de l’Uruguay, elle est trop souvent éclipsée par sa voisine argentine Buenos Aires. Plus calme et moins démesurée que sa grande sœur, Montevideo qui borde les rives du Rio de la Plata, recèle convivialité et étrangeté qui ne demandent qu’à être découvertes. Considérée comme la ville européenne de l’Amérique latine elle a su préserver ses traditions et les lier avec harmonie à la modernité de son mode de vie. Marquée par une architecture aux influences espagnoles, italiennes et Art déco, elle respire le charme, entourée par un littoral où fleurissent les longues et belles plages. Ici, pas de courses effrénées, ni de bousculades, les gens prennent le temps de se rencontrer et surtout le temps de vivre, une faille temporelle pour profiter, tout simplement

Quand partir à Montevideo ?

Le climat de Montevideo est tempéré et chaud. Faisant parti des pays de l’hémisphère austral (sud), la meilleur période pour s’y rendre est l’été, de novembre à mars, avec des températures comprises entre 17°C et 22°C. L’hiver s’étend de mai à octobre, avec des températures allant de 10°C à 14°C. Si vous voulez un entre deux, avril est partagé entre ces deux saisons. En ce qui concerne la pluie elle est présente tout l’année à une quantité équivalente environ 6 jours mensuel, en moyenne, même par temps sec.

Que faire à Montevideo ?

La ville de Montevideo est étendue et compte 62 barrios (quartiers) au total, répartis sur 8 municipalités indépendantes. Ces quartiers sont tous différents et possèdent leur propre identité. Et même si la ville est étendue elle n’abrite qu’un peu plus d’un million d’habitant, autant dire qu’il y a de la place, beaucoup de place, tout en concentrant la majeur partie de la population uruguayenne. Pour débuter votre visite, et partir à la découverte de Montevideo voici les 5 quartiers principaux qui constituent le centre de la ville.

Ciudad Vieja

Ciudad Vieja est le cœur historique de Montevideo, entre édifices d’époque coloniale et nouvelles boutiques design, il trouve son équilibre grâce à l’initiative municipale, qui a redonnée, à cette partie la plus vieille de la ville, ses lettres de noblesses.

Ce barrio est aujourd’hui le centre ville et, également, le centre des principales animations de Montevideo, dont les ruelles cachent de petits trésors. Vous pourrez découvrir ainsi le Mercado del Puerto, un lieu traditionnel pour partir à la découverte des spécialités culinaires uruguayennes, et goûter au célèbre maté, la boisson officielle de l’Uruguay. Après vous être régaler, vous pourrez flâner sur le port principal, qui se trouve également être l’un des ports principal de toute l’Amérique du sud. Pour continuer votre balade, empruntez, et n’hésitez pas à vous perdre, dans les rues piétonnes et pavées qui déboucheront sur de belles petites places aux milles palmiers, qui vous mèneront au Théâtre Solis, ou à l’impressionnante cathédrale.

Si vous n’êtes pas encore rassasié(e) de balades, profitez d’être tout prés de la Rambla de Montevideo pour y faire un tour.

Punta carretas

Le Punta carretas situé sur la pointe de la ville, abrite la Rambla de Montevideo, il est plutôt traversé par celle-ci. La Rambla de Montevideo est la plus longue (avenue) promenade de la ville et même du monde. Vingt-deux kilomètres qui longent le littoral et le Rio de la Plata pour vous plonger dans une atmosphère paisible et simple. Traversant quatre quartiers, elle change de nom au fil des kilomètres, ce qui porte parfois à confusion, un petit repère pour vous situer ; si vous remarquer des de larges trottoirs le long des plages, parsemées de restaurant et croisez des sportifs en tout genre, vous êtes bien sur la Rambla. Pour finir votre journée ou votre balade placez-vous en face de la plage Ramirez, au niveau de la Rambla Presidente Wilson, et admirez le coucher du soleil, le meilleur spot de Montevideo pour se laisser aller.

La Rambla n’est pas le seul atout de Punta carretas, ce barrio principalement résidentiel et commerçant abrite aussi le centre commercial le plus original de Montevideo. Le Punta carretas (centre commercial) était une ancienne prison. Une vrai prison avec des détenues, qui on essayé de s’échapper comme dans les Évadés, en creusant un trou dans le mur! Depuis les années 95, se sont les enseignes les plus connues qui parcourent les couloirs.

Pocitos

Considéré comme un quartier chic, Pocitos est le foyer de la classe moyenne aisée, il ne se contente pas d’être un quartier résidentiel, c’est un lieu de vie ou il fait bon de se balader. Vous pourrez parcourir les rues pour admirer les nombreuses vieilles maisons de style espagnol et italien, les petites perles comme Casa Felipe Yiart, la Casa Casabo et la Casa William, répertoriées comme monuments historiques, seront vous éblouir.

Pour vos envie de baignades dans une eau bien bleu, direction la plage de Pocitos : la Playa Pocitos. Du vrai sable (tout propre), qui vient caresser vos pieds, et s’offrant avec plaisir pour être le terrain de jeu des tournois de volley-ball et football qui ont souvent lieu à Playa Pocitos. Le long de la Rambla vous découvrirez comment les uruguayens profitent des spots nautiques et surtout du windsurfing.

Pour déguster une cuisine du monde, et varier vos menus, de nombreux restaurants sont présents dans le barrio, pour satisfaire vos papilles, et quelques bars pour vous désaltérer.

Carrasco

Un petit peu plus excentré que les autres barrios, celui de Carrasco, est loin de l’animation qui habite le centre ville. Bien desservi par les transports son accès est simple, et permet de profiter d’un peu plus de douceur, de tranquillité. Fief de la bourgeoisie de Montevideo, cette ancienne station balnéaire qui était seulement résidence de villégiature est aujourd’hui un quartier agréable le long de la Rambla Tomás Berreta.

Parque rodo

Le barrio Parque Rodo, se situe limitrophe aux barrios Pocitos et Punta Carretas, c’est une atmosphère assez dynamique et jeune qui règne dans ce barrio. La cause ? Les facultés qui y sont installées. Elles permettent à ce quartier assez résidentiel et calme de marier tranquillité et animation. Une contradiction ? Pas tout à fait, plutôt une alliance de deux contraire qui ici cohabitent avec succès. Vous pourrez flâner pour jetez un coupe d’œil aux magnifiques maisons italiennes surélevées aux portes immenses et impressionnantes.

Ce barrio abrite également, le parc Rodo d’une superficie de 42 hectares, au bout duquel se trouve un lac artificiel avec un petit château, qui fait office de librairie. Ce parc est un rendez-vous agréable de la jeunesse de profiter des savoureux pique-niques.

Comment se déplacer à Montevideo?

Comme la ville est assez étendue, les meilleurs moyens pour se déplacer d’un quartier à l’autre sont le bus et les taxis. Ne comptez pas sur les trams ou le métro il n’y en a pas encore, même si des projets sont en cours.

Les bus
Vous serez surpris(e), lors de vos balades dans les rues de constater le nombre incalculable des différentes compagnies de transport en commun. Ils desservent tous les quartiers du centre et même les plus éloignés. Habillées de toutes les couleurs les bus se regroupent au sein de la STM (Sistema de Transporte Metropolitain). Pour l’achat de vos tickets vous avez deux choix :

1. Vous les achetez directement dans le bus à un guarda (le vendeur de billet) qui pourra aussi vous donner des indications ou au chauffeur, l’inscription sur le pare brise coche con conductor cobrador, vous l’indiquera.

2. Vous achetez une carte de transport, la Tajeta STM, officiellement sans carte d’identité uruguayenne ou sans carte de transit, vous ne pourrez pas l’acheter. Mais petite astuce soyez très aimable et souriant(e) avec le guichetier ou la guichetière, et tentez ! Cette carte vous permet d’acheter un ticket valable 1h ou de 2h, non pas seulement un trajet. Pour recharger cette carte rendez-vous dans les points de vente.

Pour ne pas louper votre bus, n’hésitez pas à lui faire signe, dés que vous l’apercevez, levez la main, sans ça il ne s’arrêtera pas. Les règles d’usages impliquent de faire la file pour monter dans le bus, premier arrivé, premier à monter !

Si vous n’êtes encore jamais entré dans une jungle de circulation, préparez-vous. Non, vision trop dramatiser, la vérité n’est pas aussi difficile, elle n’est tout de même pas simple, le réseau des bus est mal renseigné, il n’y a pas de plans des lignes, donc vérifiez bien le nom des rues et des boulevards par lesquels vous passez. Et n’hésitez pas à demander des renseignements aux uruguayens.

Les taxis
Les taxis sont l’autre option, pour se déplacer dans la ville, et la parcourir de long en large. Ils vous emmènent partout et reste relativement peu coûteux. Ils se révèlent réellement indispensable à la nuit tombée, quand les bus cessent de circuler. Avec des voitures récentes les taxis sont sûrs et propres, et puis si votre espagnole n’est pas parfait les chauffeurs parlent également anglais. Équipé de compteurs il ne devrait pas y avoir de malentendu sur le prix de la course, mais sait-on jamais mieux vaut s’entendre avant le départ.

Que manger à Montevideo ?

L’Uruguay est en général tourné vers une culture culinaire de la viande. Et cette culture se voit très vite à Montevideo. Durant vos balades et votre exploration vous aurez le choix de manger un peu partout, car il y a une grande offre de petites brasseries et petits restaurants parsemés dans toute la ville.

Installez-vous sur la terrasse d’une petite brasserie et choisissez votre viande sur le barbecue juste derrière le bar. Et oui où que vous allez, vous retrouverez des grills qui proposent bœuf, poulet et porc grillé, sur commande. Accompagné de tapas ou pas, ce goût parfumé s’élabore devant vous. Si vous voulez varier essayez aussi le Buseca, une soupe épicée avec des pois et des haricots ou le churisca, une saucisse cuite dans la pâte.

Pour vos petites faims, vous trouverez aussi de nombreuses pizzerias. Goûtez aussi au média lunas mixtas, un croissant garni de jambon et de fromage ou à des hungaros , des hot-dogs avec des saucisses particulièrement relevées.

Et soyez prévenu vous ne pourrez pas échapper à la boisson traditionnelle qui évince presque le café : le maté. Consommé pendant toute la journée le maté est la boisson phare en Uruguay comme dans l’Amérique du sud en général. Si vous croissez des gens avec un thermos sous le bras, vous pouvez êtes sur qu’il est rempli de maté. Cette infusion traditionnelle est consommée chaude ou froide, au goût fort et amer elle est préparé avec des feuilles de yerba maté.

Les incontournables

  • Contempler le Palacio Salvo
  • Plaza Independencia
  • Teatro Solis
  • Ciudad Vijea
  • La plage Pocitos
  • Museo Gurvich
  • Se promener sur la Rambla
  • Iles Daymaniyat
  • Centre commercial Punta Carretas
  • Boire du maté

Liens utiles

A savoir

  • Monnaie : Peso uruguayen
  • Monnaie: 1 EUR = 31,775 UYU
  • Langues : Espagnol
  • Fête nationale : 25 août
  • Tout le monde boit du maté
  • Devise : La liberté ou la mort

Shape
Shape

Envie de partir ?

Découvrez d'autres endroits

Expérience M

Inscrivez vous à notre newsletter et
recevez des inspirations et bons plans voyages

Retour haut de page