New York : Bientôt un téléphérique pour mieux circuler ?

Dans cet article

Afin de faciliter les déplacements à New-York aux heures de pointe, un promoteur immobilier envisage de construire un téléphérique reliant Manhattan à Brooklyn en quatre minutes seulement. Explications.

New-York aux heures de pointe. Chaque jour, des dizaines de milliers de personnes s’entassent dans le métro, celui de la L plus précisément, pour traverser Brooklyn à Manhattan et se rendre à leur lieu de travail. Pour y remédier, Daniel Lévy, promoteur immobilier installé à New-York a eu l’idée de construire un téléphérique reliant Manhattan à Brooklyn.
Pourquoi un téléphérique ? Tout simplement par souci de rapidité : quatre minutes seulement pour effectuer, à vol d’oiseau, le trajet Manhattan-Brookyln. Mais aussi parce que construire un nouveau pont ou un nouveau tunnel coûterait trop cher à l’Etat.
«Je pense vraiment que c’est la meilleure solution, et je veux vraiment le voir construit», explique à l’AFP Daniel Lévy. Il en a eu l’idée il y a deux ans et demi, alors qu’il skiait dans les Alpes françaises, quand il a eu la surprise de monter dans un téléphérique ultra-moderne. «Je suis monté et je me suis dit, mon Dieu, quelqu’un doit en installer un comme ça entre Brooklyn et Manhattan».

Un projet pour 2018

Daniel Lévy sait que le projet prendra du temps. Il espère que son moyen de transport sera opérationnel en 2018 ou 2020 au mieux. «Il faut beaucoup de permis, d’autorisations, d’accords nécessaires. La liste est longue. C’est une sacrée procédure», reconnaît-il. Les autorités militaires doivent donner leur accord car le corps des ingénieurs de l’armée américaine contrôle les rivières navigables aux Etats-Unis. Daniel Lévy est en pleine négociation avec les responsables de la ville et de l’Etat de New York ainsi que des groupes immobiliers pour essayer de faire avancer le projet et le financer.
Kate Blumm, porte-parole de la Commission pour le développement économique de New York, est plutôt positive : « Cela encourage de voir que des gens dans la ville pensent de façon créative à la manière de répondre aux besoins de transports de la population croissante de New York».

Ce ne sera pas la première fois qu’un téléphérique serait installé à New-York : un tramway aérien opère paisiblement depuis dix ans entre Manhattan et l’île de Roosevelt Island sur l’East River. Aussi, pour visiter Palm Springs en Californie, les touristes doivent prendre un funiculaire depuis le désert, qui gravit pendant 10 minutes les pentes vertigineuse de la chaîne San Jacinto, jusqu’à la forêt recouverte de neige. Reste à espérer que le projet de Daniel Lévy prendra forme dans la Grosse Pomme.

Shape
Retour haut de page