Exposition Tiki Pop, le paradis polynésien

Dans cet article

Chaises en bambou, mugs à cocktails, guitares et bracelets hawaïens… non vous n’êtes pas en Polynésie mais bien au musée du quai Branly.
Depuis le 23 juin, le musée fait revivre l’engouement américain après la Seconde guerre mondiale pour l’imagerie des Mers du Sud. La Polynésie a fasciné les premiers voyageurs dès le 17e siècle. Depuis, le mythe n’a cessé d’évoluer. A travers les romans d’abord, puis dès les années 1920 avec la musique, les films, les restaurants et même les bars. Le Tiki, figure mi-humaine, mi-divinité, est considéré comme un esprit protecteur des Mers du Sud. De divinité, il est passé de symbole d’un mode de vie idéal, loin des interdits de la société américaine puritaine des fifties.
Livres, films, mais aussi bars et hôtels recréent un paradis fantasmé, très en vogue jusqu’à la fin des années 1960. L’exposition présente près de 450 pièces évoquant l’univers Tiki : photos, livres, films, documents d’archives, enregistrements musicaux, mais aussi objets divers (instruments de musique, boîtes d’allumettes, verres, chemises…).
Une exposition à ne pas rater, mais qui donne soif au vu des nombreuses cartes de cocktails. Prévoir une sortie au bar du Tiki Lounge (26 bis rue de la Fontaine au roi, 75011) pour prolonger le voyage !

Shape

Expérience M

Inscrivez vous à notre newsletter et
recevez des inspirations et bons plans voyages

Retour haut de page