Ponts de mai : 10 îles françaises paisibles

Dans cet article

Vous pensiez tout savoir de votre belle-France ? Pourtant, elle regorge d’endroits magnifiques encore peu connues y compris des îles paisibles que l’on aurait tendance à oublier. Alors pour les prochains jours fériés de mai, pourquoi ne pas mettre le cap sur l’île de Ré ou encore sur le Port-Cros ?
Profitez de vos prochaines vacances pour découvrir ces splendides îles, au charme unique et non loin de l’hexagone. Voici pour vous, dix îles françaises paisibles.

L’Île de Ré

BGC2FP

L’île de Ré a acquis un éclat de glamour au cours de ces dernières années. L’île blanche, comme on la surnomme, de par ses nombreuses villas de couleur blanche ou crème, se visite en voiture, à vélo, à pied et même à cheval. Elle fourmille de lieux où se baigner, bronzer, flâner, pêcher et observer les oiseaux tout en respectant la nature, et ses petits villages assurent des escales de charme.
A voir : L’écomusée du Marais Salant à Loix pour découvrir la fleur de sel. L’Abbaye des Châteliers, fondée par les moines cisterciens au XIIème siècle et dont il ne reste plus que les vestiges élégants au milieu des blés. Ou encore la réserve naturelle de Lilleau des Niges qui permet d’observer plus de 300 espèces d’oiseaux. N’hésitez pas à vous parer de jumelles pour mieux les admirer.
Site Web

L’Île de Noirmoutier

© Hemis / Alamy
© Hemis / Alamy

A quelques kilomètres de la ville de Nantes, l’île de Noirmoutier est le lieu idéal pour tous ceux qui souhaitent se ressourcer et se détendre. Elle possède des plages magnifiques avec sable fin et végétation luxuriante.
A voir : L’incontournable Château de Noirmoutier datant du 12e siècle et qui domine la ville de Noirmoutier-en-l’Ile de son donjon haut de près de 20 mètres. L’île aux papillons à la Guérinière est également à ne pas rater : c’est une serre tropicale avec une multitude de papillons vivants et colorés qui plaira aux petits comme aux grands. Enfin, aucune visite n’est complète sans admirer le fabuleux coucher du soleil sur la plage des Dames.
Site Web

L’Île de Groix

A6YP1X
© Robert Harding Picture Library Ltd / Alamy

Si vous aimez les beaux paysages, l’île de Groix, située au Sud de la Bretagne, est incontestablement un très bon choix pour une journée dans la nature et dans le calme. Des maisons en pierre et aux volets bleus  en font une véritable carte postale assez sauvage avec ses falaises et sa flore.
A voir : La pointe de Pen-Men est l’un des plus beaux endroits de l’île de Groix. Les falaises y sont très découpées et recouvertes d’un lichen jaune lumineux. La lumière et les couleurs en font un lieu unique à ne pas rater et le phare assure une vue sur toute l’île à en couper le souffle.
Aussi, si vous vous sentez l’âme d’un gaulois, allez admirer le Grand Menhir de Clavezic, haut de 5,80 mètres !
Site Web

La Belle-Île

BX8XC1
© Christophe Boisvieux / Alamy

Nul autre endroit ne porte mieux son nom que Belle-Île. Entre ses plages tranquilles, ses falaises spectaculaires, ses ports bigarrés et sa campagne verdoyante, l’île offre une riche mosaïque de paysages.
A voir : Le port pittoresque de Sauzon, au Nord-Ouest de l’île, est une étape incontournable pour décompresser la nuit tombée. Le quai s’anime alors de terrasses de cafés et de délicieux restaurants. La propriété de Sarah Bernhardt, dans un ancien fort militaire qu’elle a réaménagé, est ouverte au public depuis 2007 et permet un voyage poignant et insolite dans la vie de la tragédienne.
Site Web

L’Île d’Yeu

Hilke Maunder / Alamy
© Hilke Maunder / Alamy

L’île d’Yeu était à Philippe Pétain ce que l’île d’Elbe était à Napoléon : la scène de son exil. Au large de la côte vendéenne, l’île concentre sur ses 23 km² de terres émergées, une grande diversité de paysages : longues plages, dunes côtières, criques de sable blond, maisons basses au toit de tuiles et volets de couleur. Un véritable paradis sur terre pour tous les amoureux de la nature.
A voir : Construit sur un îlot rocheux, le Vieux Château vous fera plonger dans la période des invasions entre le XIVe  au XVIIe  siècle. Le Musée de la Pêche, lui,  sera une étape incontournable pour comprendre le rapport du territoire à la mer. Enfin, n’hésitez pas à parcourir l’île à vélo, des balades commentées par un guide vous en apprendront plus sur l’histoire de cette belle île.
Site Web

L’Île d’Ouessant

BA74EF
© Hemis / Alamy

L’île d’Ouessant est l’une des plus grandes îles bretonnes. Un lieu idéal pour faire de la randonnée et étudier la mer et les oiseaux migrateurs. Ouessant commence à vivre complètement une fois la nuit tombée, sur les terrasses et les quais, le chant, la danse et une bonne ambiance sont aux rendez-vous.
A voir : Le Centre d’Interprétation des Phares et Balises, un musée unique en Europe, consacré à l’histoire de la signalisation maritime. A ne pas rater aussi, la visite de l’écomusée du Niou Huella et la Maisons des Techniques et Traditions Ouessantines, deux habitations vieilles de plus d’un siècle où l’on a reconstitué un intérieur traditionnel ouessantin.
Site Web

L’Île de Bréhat

B9K4ME
© Hemis / Alamy

Des rochers de granit rose, un sable doré et une ribambelle de fleurs exotiques rapportées de leurs expéditions par les marins bréhatins : passiflores, jasmins, palmiers, figuiers… et même agaves. Vous l’aurez compris, la beauté de l’île de Bréhat réside dans sa jolie palette de couleur qui s’offre à vous.
A voir : Le moulin à marée du Birlot datant du 17e siècle et récemment rénové. Il est considéré comme l’un des plus beaux de Bretagne et aujourd’hui, on y moud du blé noir. Ne pas passer à côté de l’étang salé du Lenn dans l’île du nord. Séparé de la mer par une digue naturelle de galets, il y pousse le chou de mer de Bréhat, une espèce végétale protégée.
Site Web

L’Île de Sein

© Hemis / Alamy
© Hemis / Alamy

Ses plages de galets, sa mer translucide, ses quais bordés de maisons colorées… donnent à Enez-Sun (c’est comme cela qu’on la surnomme) tout son caractère. Exposé aux épreuves du vent et des vagues, baigné par des étés lumineux, c’est un endroit unique et extraordinaire, hors du temps et du monde.
A voir : Le musée de l’abri du marin pour en savoir plus sur la vie de l’île d’autrefois en particulier pendant la guerre 39-45. Un passage obligé au phare de Men Brial est de mise, même s’il ne se visite pas, il vaut bien qu’on l’admire de loin.
Site Web

L’Île de Porquerolles

© Hemis / Alamy
© Hemis / Alamy

Malgré sa petite taille, ce joyau regorge d’attraits exceptionnels. Un petit coin de paradis avec ses bruyères et sa lavande, ses criques et ses plages de sable doré.
A voir : Le fort Saint-Agathe qui permet d’admirer la rade des salins avant de se rendre au Moulin du Bonheur, un moulin à vent typiquement provençal.
Site Web

Le Port-Cros

© Images & Stories / Alamy
© Images & Stories / Alamy

Port-Cros est la plus petite des 3 îles de l’archipel des Iles d’Or à Hyères, mais également la plus montagneuse et sauvage. Magnifiquement boisée de pins d’Alep et de chênes-verts, l’île est dotée d’une faune maritime exceptionnelle. L’île ne se découvre qu’à pied. Entièrement recouverte de forêt, ses côtes sont escarpées et offre peu de plages. Mais Port Cros est un paradis pour les plongeurs confirmés ou même débutants. A découvrir rapidement si vous êtes à la recherche d’un endroit assez insolite et plein de surprises.
A voir : Le Fort de l’Estissac qui laisse découvrir un panorama magnifique sur l’ensemble de la rade d’Hyères. Il est ouvert au public pendant la saison estivale. Et le parc national de Port-Cros bien sûr où de nombreuses activités de plein air vous attendent pour découvrir la beauté du territoire
Site Web

Shape

Expérience M

Inscrivez vous à notre newsletter et
recevez des inspirations et bons plans voyages

Retour haut de page