On a testé le Jetlag Pop in the City à Paris

Dans cet article

Le 2 décembre dernier, nous avons été invités à participer au Jetlag Pop in the City « Paris à l’heure de Copenhague », un jeu de piste à travers le quartier du Marais.

Le principe de Pop in the City

Qu’est-ce que Pop in the City ? C’est un raid urbain 100% féminin qui réunit entre 400 et 700 participantes dans une grande ville européenne (Risoul, Hambourg, Séville…), pour participer à un challenge sportif et touristique. L’occasion pour les participantes de découvrir une ville autrement, à travers des épreuves sportives, solidaires ou encore culturelles. Par groupes de deux, trois ou plus, les équipes doivent accomplir un maximum de challenges grâce à un roadbook, avant de franchir la ligne d’arrivée. Outre le raid urbain, Pop in the City organise des soirées Jetlag. Il y en a plusieurs organisés à Paris au cours de l’année. Le principe est le même, mais un tout petit peu moins sportif et plus intellectuel et ludique. Un jeu de piste en somme, avec des énigmes, des défis et des challenges. L’idée est de découvrir une ville étrangère tout en restant dans la Capitale.

Direction Copenhague

Règle de jeu oblige, les informations sur le lieu de rendez-vous ne sont communiqués que la veille, par e-mail. C’est donc 24 heures avant la date de l’événement que nous sommes invités à rejoindre l’équipe de Pop in the City devant la mairie du 3e arrondissement, rue Eugène Spuller, à quelques pas du Carreau du Temple.  Et bien entendu, le rendez-vous est à l’heure scandinave : 19 heures. Pas de retard possible. Et le dress code est le rouge et blanc, pour faire honneur aux couleurs de Copenhague.
Nous voici donc en Scandinavie, royaume du glögg, du Père Noël et des biscuits à la Cannelle…en plein Paris. Tout de suite, le ton est donné. Les filles en charge de l’événement nous distribuent, à mon binôme et moi, deux superbes bonnets à pompon de la marque Cabaïa, pour bien nous réchauffer pendant ce jeu de piste à l’air libre. Une fois les oreilles bien au chaud, on nous remet un roadbook et c’est parti pour une course d’orientation ! Plusieurs énigmes sont à résoudre, dans l’ordre que l’on souhaite, nous emmenant tout au long de la soirée dans des lieux et boutiques liés à Copenhague. En binôme donc, nous nous aventurons dans les rues du quartier à la recherche de ces indices.

C’est parti pour la première énigme. Il s’agit de se rendre au Marché des Enfants-Rouges dans lequel nous devons prendre en photo un rødkål (chou rouge), une kartoffel (pomme de terre) ou du dild (aneth). Sur l’énigme, c’est écrit en Danois et la traduction n’était pas mentionnée. Heureusement, Google est alors notre ami et nous devinons alors rapidement ce qu’il faut chercher.
Ensuite, direction La Maison Barthouil où nous rencontrons Nicolas qui nous raconte les techniques de fumage à l’ancienne du « Laks » (saumon) rapportées de Scandinavie en 1939 par le fondateur de l’enseigne. Nous avons même pu déguster un morceau de saumon fumé délicieux et qui n’a rien à voir avec tous les saumons que l’on peut trouver en grande surface. Une bonne adresse à retenir pour les fêtes de fin d’année.

Deuxième énigme : On décide de se rendre au Nordik Market, au 13 rue Charlot non loin du Marché des Enfants-Rouges. Dans ce concept-store 100% scandinave et design, Guillaume, le fondateur nous demande de partir à la recherche d’une représentation du Palais d’Amalienborg (résidence d’hiver de la famille royale de Danemark) parmi les objets de décoration.

jetlag-pop-in-the-city-nordik-market
Une fois trouvée, il nous sert un petit cocktail danois et des betteraves danoises, un pur délice. Notre verre à la main, nous nous baladons dans la petite boutique tout en beauté où nous tombons amoureuses des bougies de la marque Skov mais aussi des petits coussins et des plaids tout doux.

Troisième énigme : Le roadbook nous indique de nous diriger vers le marché couvert du 3e arrondissement de Paris. Le Carreau du Temple donc. C’est au bar qu’Annette et Lotte nous accueillent et nous montrent comment faire des petits paniers tressés pour Noël et d’autres astuces pour passer un vrai Noël à la danoise.

Quatrième énigme : Cap sur le Triathlon Store Paris, au 17 Boulevard du Temple, comme indiqué sur notre roadbook. On comprend pourquoi. C’est un clin d’œil au mode de vie des Danois qui se déplacent quasiment tous en vélo ! Au magasin, une petite épreuve nous attendait : être le plus rapide à gonfler une roue de vélo, bien évidemment nous avons été battues par un autre binôme mais l’important c’est de participer n’est-ce-pas ?

jetlag-pop-in-the-city-velos
Nous avons également écrit des petits mots, laissés au hasard sur les vélos du quartier. Petit clin d’œil au propriétaire du vélo rouge garé à quelques mètres de là, si vous avez trouvé un message sur votre guidon, vous savez à présent d’où ça vient !

Cinquième énigme : Le roadbook nous demande de nous rendre dans un bar du quartier pour identifier les dominances olfactives et gustatives de la « Montagne de Carl ». Nous comprenons qu’il s’agit de la Carlsberg. Résultats sur la ligne d’arrivée !

Outre les énigmes, le roadbook nous demande également de réaliser quelques défis, assez drôles et insolites, c’est le cas de le dire. Il y avait par exemple une épreuve où nous devions imiter la Petite Sirène sur un rocher et nous prendre en photo, ou encore une épreuve où nous devions interpeller un passant pour chanter avec lui le fameux tube « I’m a barbie girl » du groupe Danois Aqua…le tout filmé bien évidemment.

Une fois les énigmes résolues et les défis relevés (pensez bien à conserver les preuves sur votre smartphone, elles vous seront demandées à l’arrivée), il faut se rendre à la boutique Cabaïa, premier bar à bonnets customisables. Et là, la soirée est loin d’être finie. Un atelier DIY (Do It Yourself) vous attend pour personnaliser votre bonnet, grâce à la très talentueuse Lou Ripoll fondatrice de la marque Bleu Tango (des vêtements réversibles aux motifs exotiques). Mais aussi un buffet avec des petits biscuits de Noël et du champagne, sans oublier le fameux photocall et ses accessoires de fêtes pour immortaliser cette soirée !

Alors cet article vous a-t-il donné envie de participer aux Jetlags Pop in the City ?  Si les prochains Jetlags n’ont pas encore été annoncés, vous pouvez néanmoins vous inscrire pour le raid urbain de Risoul le 12 mars 2016, Hambourg le 18 juin 2016, Nice le 24 septembre 2016 et Séville le 15 octobre 2016.

Shape
Shape

Envie de partir ?

Découvrez d'autres endroits

Expérience M

Inscrivez vous à notre newsletter et
recevez des inspirations et bons plans voyages

Retour haut de page